Chet Baker

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chet Baker

Message  Gimdolf_Fleurdelune le Jeu 15 Sep 2005 - 15:19



Né à Yale (Oklahoma) en 1929, fils d'un banjoïste amateur, Chet Baker reçoit une formation musicale dans l'orchestre de son établissement scolaire.

Il se produit dans des orchestres de danse et, engagé dans l'armée en 1946, joue dans le 298eArmy Band en Europe et découvre le jazz moderne à la radio.

Il rempile en 1950, entre dans le Presidio Army Band mais est réformé pour raisons psychiatriques après une désertion d'un mois. De retour à LosAngeles en 1952, il joue et enregistre avec Charlie Parker et rencontre Mulligan. Le solo de Chet Baker dans My Funny Valentine du 2septembre 1952 fait immédiatement de lui une vedette (il se classera un moment dans les référendums devant Miles Davis et Dizzy Gillespie). On décèle déjà l'incomparable délicatesse de son art, la pureté de son timbre, la finesse de son discours.

Il forme ensuite un quartette avec le pianiste Russ Freeman, enregistre sous son nom et se manifeste en qualité de chanteur pour la première fois en février 1955, quelques mois avant son départ pour l'Europe. Au cours de cette longue tournée, il enregistre à Paris une série de chefs-d'œuvre avec des musiciens européens et français dont les pianistes René Urtreger et Raymond Fol (Chet Baker in Paris). De retour aux États-Unis en mars 1956, il enregistre beaucoup en compagnie, notamment, de partenaires tels que les saxophonistes Lee Konitz, Art Pepper, Bud Shank, Phil Urso, le pianiste Bill Evans mais ses activités sont souvent interrompues par des arrestations pour usage de stupéfiants. Il séjourne en Europe pendant quelques années, de 1959 à 1964, tourne et enregistre, fait de la prison en Italie et en Allemagne d'où il est expulsé vers NewYork.

Après son passage au festival de Newport, aux côtés du saxophoniste Stan Getz et de la chanteuse Astrud Gilberto, engagements en clubs et enregistrements se font plus rares.

Chet Baker essaie de décrocher de la drogue mais, victime d'une agression à San Francisco en 1968, il a la mâchoire fracturée et perd de nombreuses dents.

Au cours du silence de trois ans qui s'ensuit, désintoxiqué, il réapprend à jouer tout en travaillant dans une station-service et refait progressivement surface à partir de 1973 grâce au soutien de son confrère Dizzy Gillespie qui lui trouve quelques engagements, notamment au Half Note de New York (novembre 1973); il enregistre avec les saxophonistes Phil Woods et Lee Konitz et en grand orchestre avec cordes pour le label CTI (She was too Good to Me).

Si la sonorité a pris quelque ampleur, son jeu conserve autant d'intensité, de gravité dans l'émotion distillée en de longues phrases d'une grande richesse mélodique d'où sont exclues tous les effets qu'affectionnent généralement les trompettistes. Chanteur, il transforme les ballades en confidences retenues d'une voix douce, éthérée, à l'émission minimale, sorte de prolongement vocal de son jeu à la trompette ou au bugle (The Touch of your Lips, 1979, Steeple-Chase). On évoque alors une désespérance résignée, la fêlure et l'envers du paradis exprimés dans l'œuvre de Francis Scott Fitzgerald, d'autant que Chet a renoué avec ses vieux démons.

Revenu en Europe, il se produit en compagnie de nombreux musiciens dont les fidèles Philip Catherine (guitare), Michel Graillier (piano), le contrebassiste Ricardo del Fra (le disque Mr. B., mai 1983); les enregistrements se succèdent au cours d'incessants voyages. Il joue pour la dernière fois à Paris, au New Morning, le 14 mars 1988, en compagnie du saxophoniste Archie Shepp (le disque Archie Shepp-Chet Baker Quintet, In Memory Of). Un mois plus tard, il fait une chute mortelle de la fenêtre de sa chambre, au deuxième étage d'un hôtel d'Amsterdam en Hollande.

Gérard Rouy a consacré un Chet Baker au trompettiste et chanteur disparu!; sous le titre Let's Get Lost (1987), Bruce Weber a réalisé en noir et blanc une biographie poignante qui contient notamment des extraits des films italiens dans lesquels Chet Baker apparaît.

Ci-dessous, une version de " Summertime " jouée par Chet en 1968 ... du pur bonheur ...

http://www.booze-bros.com/Summertime_baker.ram
avatar
Gimdolf_Fleurdelune
Nuage radioactif
Nuage radioactif

Nombre de messages : 652
Age : 44
Date d'inscription : 12/09/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://debilotron.lolforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chet Baker

Message  Juro le Sam 17 Sep 2005 - 2:04

Un des grands maîtres qui m'a fait aimer les cuivres et le jazz priere
avatar
Juro
Francis Lalanne des posteurs
Francis Lalanne des posteurs

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.krinein.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chet Baker

Message  Sphax le Sam 17 Sep 2005 - 12:35

Un très grand qui a cotoyé les très grands (voire même plus encore). Et être classé DEVANT Dizzy Gillespie ET Miles Davis... bon ce n'est qu'un classement, mais tout de même, ce n'est pas innocent.

Malheureusement, les problèmes d'usage de stupéfiants (ou d'alcool) furent inhérents à une large majorité de jazzmen, ce qui nous priva peut-être de quelques chefs d'oeuvres...

Summertime...
avatar
Sphax
Jean-Michel Jarre du clavier
Jean-Michel Jarre du clavier

Nombre de messages : 214
Date d'inscription : 17/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chet Baker

Message  Gimdolf_Fleurdelune le Sam 17 Sep 2005 - 12:40

Malheureusement, les problèmes d'usage de stupéfiants (ou d'alcool) furent inhérents à une large majorité de jazzmen, ce qui nous priva peut-être de quelques chefs d'oeuvres...

C'étaient des hommes libres qui écrivaient, composaient, jouaient en hommes libres. Peu leur importait de jouer dans un club devant 30 personnes ou sur une grand scène face à 25 000 personnes. Ils jouaient, ils vivaient pour leur musique. Certains prenaient des stupéfiants ou buvaient pour " tenir le choc " mais surtout pour montrer qu'ils en avaient que faire de la société.
avatar
Gimdolf_Fleurdelune
Nuage radioactif
Nuage radioactif

Nombre de messages : 652
Age : 44
Date d'inscription : 12/09/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://debilotron.lolforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chet Baker

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum