On ne le dit pas assez mais ...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On ne le dit pas assez mais ...

Message  nazgul666 le Mar 2 Mar 2010 - 14:12

le réalisateur de Highlander est aussi celui de Razorback, de Total eclipse of the heart de Bonnie Tyler

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18973
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  Cirse le Mar 2 Mar 2010 - 21:41

oui bon d'accord, merci de l'info mon bô ! je sens que ce sujet va engendrer beaucoup de réactions biz_fleur
avatar
Cirse
Lourd son
Lourd son

Nombre de messages : 11916
Date d'inscription : 11/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://le-grand-escargot.com/cirse

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  Lestat le Mar 2 Mar 2010 - 21:51

En fait, Mulcahy est avant tout un réalisateur de clip et il a été, d'ailleurs, un des premiers à transférer l'esthétisme du clip vers le medium cinéma.

C'était les années 80... wolfen

_________________
- Tu lis beaucoup ?
- Ouaip, je suis à abonné à Nichons Magazine !
avatar
Lestat
Vampire alsacien
Vampire alsacien

Nombre de messages : 10895
Age : 34
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  nazgul666 le Jeu 4 Mar 2010 - 18:10

... en France le Président est un immigré et sa femme une étrangère!

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18973
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  Nicole le Jeu 4 Mar 2010 - 22:01

Neutral C'est d'ailleurs bien le problème de la planète : soixante millions de Français pour huit milliards d'étrangers, ça fait tout de même un sacré déséquilibre.

biz_joue x 1001.
Nicole.
avatar
Nicole
Lestat minet
Lestat minet

Nombre de messages : 2526
Age : 51
Date d'inscription : 07/07/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://nicole.garreau.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  Black.Acid.VaselinE le Sam 6 Mar 2010 - 4:29

On ne le dit pas assez, a part moi, mais ca coûte rien de prendre 15 minutes pour lire tout ça:

http://sites.google.com/site/infoepisio/nos-vecus---temoignages
avatar
Black.Acid.VaselinE
Sans part à Ben

Nombre de messages : 10002
Age : 30
Date d'inscription : 13/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  nazgul666 le Sam 6 Mar 2010 - 10:05

Dommage que sur ce genre de sites, il n'y ai jamais l'avis contraire.

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18973
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  Cirse le Sam 6 Mar 2010 - 14:49

Black.Acid.VaselinE a écrit:On ne le dit pas assez, a part moi, mais ca coûte rien de prendre 15 minutes pour lire tout ça:

http://sites.google.com/site/infoepisio/nos-vecus---temoignages

ça donne envie .....

Are you ready BlackAcideVaselinE Bave biz_fleur
avatar
Cirse
Lourd son
Lourd son

Nombre de messages : 11916
Date d'inscription : 11/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://le-grand-escargot.com/cirse

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  abdel le Dim 7 Mar 2010 - 23:12

Nicole a écrit:
Neutral C'est d'ailleurs bien le problème de la planète : soixante millions de Français pour huit milliards d'étrangers, ça fait tout de même un sacré déséquilibre.

biz_joue x 1001.
Nicole.

ouarr den mouk vous voici envahi ! et la balance n'a pa fini de pencher !!
avatar
abdel
Adepte du floodball
Adepte du floodball

Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 07/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  Jean-Marie Le Pen le Lun 8 Mar 2010 - 0:48

vous voici envahi !

Nous finissons tout de même à être d'accord sur un point.
avatar
Jean-Marie Le Pen
Pithivier glissant
Pithivier glissant

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 13/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  Black.Acid.VaselinE le Mar 9 Mar 2010 - 2:37

Cirse a écrit:
Black.Acid.VaselinE a écrit:On ne le dit pas assez, a part moi, mais ca coûte rien de prendre 15 minutes pour lire tout ça:

http://sites.google.com/site/infoepisio/nos-vecus---temoignages

ça donne envie .....

Are you ready BlackAcideVaselinE Bave biz_fleur

Cirse, tu lis pas la moitié de mes messages ou quoi???


Naz, normal, personne ne peux être content d'être charcuté. Si tu veux j'ai des vidéos, après tu seras content d'avoir un pénis.
La conclusion de ce site, c'est qu'on est dans un pays de merde qui influence de façon honteuse les femmes, et leurs maris aussi apparemment.
avatar
Black.Acid.VaselinE
Sans part à Ben

Nombre de messages : 10002
Age : 30
Date d'inscription : 13/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  Black.Acid.VaselinE le Mar 9 Mar 2010 - 7:50

Mon blog préféré, que j'ai lu au moins trois fois, mais toujours pas de nouveaux articles bouhou!

http://boob.over-blog.fr/categorie-10533637.html
avatar
Black.Acid.VaselinE
Sans part à Ben

Nombre de messages : 10002
Age : 30
Date d'inscription : 13/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  nazgul666 le Mar 9 Mar 2010 - 11:15

Tiens j'ai une connaissance qui, après de longues heures de souffrance, a cédé et a finalement eu la péridurale qu'elle ne voulait pas "pour tout bien ressentir". Ca l'a pas mal soulagée apparemment. Elle n'a pas eu d'épisiotomie non plus. Comme quoi les médecins ne sont pas tous des bouchers qui veulent n'en faire qu'à leur tête. Par contre, elle n'ira pas créer un message sur un blog là-dessus. C'est là mon propos : tu ne peux pas mettre tous les médecins dans le même sac.

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18973
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  hiddenplace le Mar 9 Mar 2010 - 21:23

Merci Naz, tu m'ôtes encore les mots de la bouche !

Bave, je sens que tu es mûre pour la lecture du dernier Elizabeth Badinter^^, qui parle du règne de la femme et de la maternité naturelles comme d'une pression super forte sur pas mal de femmes d'aujourd'hui. C'est marrant, je ne suis donc pas spécialement féministe, mais je le lirais bien, ce bouquin... (j'avais lu un Badinter sur les relations hommes/ femmes quand j'étais ado, ça t'aurait plu, Naz^^)
avatar
hiddenplace
A l'ombre d'une grande feuille de bananier
A l'ombre d'une grande feuille de bananier

Nombre de messages : 7666
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kriblogs.com/hiddenplace

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  Black.Acid.VaselinE le Mer 10 Mar 2010 - 2:14

J'évite de lire des bouquins de ce genre...


En fait naz, tu n'as pas du tout compris ma démarche, je vais être plus claire qu'un simple lien!

Je ne suis pas contre la péridurale. Quand elle marche correctement. Quand l'anesthésiste repasse de temps en temps.

Je vous explique.

Quand on fait une péridurale, c'est pour anesthésier la bas du corps de la femme on est d'accord.
Souvent, elle ne marche que d'un côté, voire pas du tout. On ne l'a fait qu'à la moitié du travail, à partir de 4 cm environ. Pourquoi? Parce que la péridurale ralenti fortement le travail ( forcément, c'est une anesthésie ).
Qu'est ce qu'ils se passe alors? On injecte a la maman, de l'ocytocine ou du sinto, qui vont accélérer les contractions, qui seront alors sous le contrôle permanent et exclusif de l'équipe médicale, et non pas de la maman, encore moins du bébé ( les médecins ont bien vu une différence entre les bébés nés avec ocytocine, et ceux nés sans. Pendant toute la grossesse, on doit faire gaffe a tout, a l'accouchement on nous bourre de trucs ).
C'est pour ça que, que ce soit dans les films, séries ou livres, on voit toujours la sage femme qui dit: aller poussez!
Parce que la maman ne sait pas quand pousser, elle ne sent rien. Les contractions et l'expulsion du bébé sont dirigés.
Souvent, la femme souffre atrocement pendant le travail, parce que: elle ne s'est pas préparé a vivre cette douleur ( yoga, chant prénatal, respiration... ), parce qu'elle est sur le dos comme une dinde qu'on va fourrer pour Noël sans pouvoir bouger, ce qui fait bien plus mal qu'une contraction vécu naturellement, dans la position qu'on veut, dans un bain, sur un ballon, dans les bras de son chéri... Je crois que moi aussi je demanderai la péri, et je n'ai encore vu personne accoucher sur le dos sans péri, donc a chaque fois qu'on me donne cette argument de la femme qui n'en voulait pas et qui a fini par l'avoir, elle aurait dû se renseigner. Quand on ne veut pas de péri ni rien, on reste a la maison!!!

Pendant le travail: aucun soutien. La femme peut être toute seule ou avec son mari, ils attendent tous les deux que quelque chose se passe, dans la douleur et l'inconfort d'une salle blanche ou n'importe qui entre sans prévenir pour fourrer sa main dans le vagin déjà bien douloureux de la femme en couche.
A la maison, la sage femme est là du début a la fin, elle ne fout pas sa main n'importe où, on est a la maison, au chaud. La sage femme a tout ce qu'il faut sur elle ( monito, scalpel, médicaments... ) ainsi qu'une voiture et un hopital a moins de 20 minutes et une femme en bonne santé, et en elle, c'est a dire un savoir pour mener un accouchement a bout.
Il n'y a pas eu de décès a domicile depuis des décennies. Le dernier en date: un bébé mort né à domicile.

A l'hopital, il y a encore eu récemment une femme décédée dans la nuit a la clinique de NEUILLY SUR SEINE. Elle s'est simplement vidée de son sang pendant la nuit, sans que personne ne le voit évidemment.

Pour en revenir a l'accouchement médicalisé, je passe sur la rupture artificielle de la poche des eaux, ce qui fait atrocement mal, mais encore une fois, ya un repas de famille a 13h, j'ai pas que ca a foutre d'accoucher une femme.
Donc la femme pousse, a la fois sous le controle d'un médicament et de l'équipe médicale, elle pousse tellement qu'elle a au choix: une déchirure, parce que le bébé n'a pas le temps de se mettre en place pour le passage des épaules ( et il est en souffrance évidemment, surtout que la position sur le dos compresse sa veine cave, ce qu'on appelle de la souffrance foetale qui nécessite une césarienne en urgence, alors que si la maman pouvait se mettre sur les genoux, ce serait bon... ), ou une épisio ( vous voulez des photos ou vidéo? ) qui va nécessiter 18 points de suture au bas mot, des points profonds et superficiels, un saignement plus abondant que pour une césarienne et une jolie cicatrice immonde, sans compter sur le temps douloureux et la rééducation du périnée coupé a faire.
La cicatrisation dure en moyenne deux semaines: un point de suture superficiel d'une dechirure " naturelle " ( plutôt rare, il y a plutôt des éraillures ) au bout de deux jours c'est fini, on peur reprendre les galipettes avec son chéri une semaine après l'accouchement, et se mettre en tailleur avec son bébé dés le lendemain.
Pour faire l'épisio, déjà on ne prévient pas, on le fait pendant une contraction comme ca on ne sent rien ( ca fait juste crac ). On rase avant, on fait un lavement pour éviter le caca ( c'est beurk. Juste pour dire que les sages femmes "naturelles " a domicile ou en plateau technique appellent le caca " les sentienelles" ca veut dire que le bébé arrive ) et le pipi.

Donc l'expulsion du bébé a l'hopital, et bah ca prend encore du temps, car la femme peut ne pas comprendre qu'elle doit retenir son bébé ( car il fait le yoyo ). Alors on fait sagement une épisio, et là on essaye de tirer le bébé de force du corps de sa mère, et si ca ne marche pas avec les mains, on va prendre au choix des forceps, une ventouse, tout ça expliquera l'episio, car un vagin n'est pas assez large pour contenir a la fois un bébé, deux mains, ou des forceps. On va aussi lui appuyer sur le ventre ( l'expression abdominale ) pour faire descendre le bébé plus vite, on s'en fout si ca fait mal.
Une fois le bébé enfin là, il va encore falloir pousser pour le placenta. On aura couper le cordon avant qu'il ne cesse de battre, pour si possible, récupérer le sang qui servira a des expérience sur les cellules souches. On fera une revision utérine quasi systématique sur la maman ( attention: ca consiste a mettre sa main dans l'utérus pour voir si il ne reste pas un bout de placenta par là. On fait ca sous anesthésie locale, quand elle marche )
Le bébé criant, sera lavé, peser, déplié pour le mesurer, habillé avec un joli bonnet, on lui aura mis du collyre, on lui aura mis un tuyau dans l'estomac pour vérifier qu'il n'y a rien dedans, on aspirera au cas où. Et enfin on le donnera a sa maman qui sera encore sur son lit tout sale, en train d'être recousue a vif ( elle a de la chance, si le travail a été court elle a encore l'épisio qui marche, sinon tant pis ).

Voilà, 90% des accouchements en hopital se passent plus ou moins comme ça, et personne ne trouve ca choquant.

Ca ne se passe comme ca QUE en france.

Voilà comment un bébé meurt en 2007 a l'hopital:
"J'étais partie pour un accouchement sans péridurale et j'ai fait tout le travail sans. Le bébé (très gros par rapport à mes aînés) ne descendait pas. J'ai eu ensuite la péridurale et les SF m'ont fait poussé 3-4 heures à dilation complète... Je ne comprends même pas comment c'est possible et comment j'ai pu laisser faire, le problème est que ma mémoire de l'accouchement s'est en partie effacée. Ensuite rupture utérine entraînant la mort de notre enfant, césarienne en urgence, hémorragie qualifiée de cataclysmique, hystérectomie, transfert entre la vie et la mort dans un autre hôpital, embolisation pour stopper l'hémorragie, laparotomie suite à un scanner post interventionnel qui a montré que le système urinaire était endommagé, tout ceci en moins de 24h. Plusieurs jours de réanimation, plus d'un mois d'hôpital, grande faiblesse, poches et tuyaux en attendant une nouvelle intervention mi-octobre, incapable de m'occuper de la maison et de mes enfants qui sont en province avec des grands-parents épuisés qui assument avec courage malgré leur âge... Je ne me souviens même pas d'avoir tenu mon enfant (mort) dans les bras, ni de l'avoir vu, la mémoire de ce moment étant effacée. Dans ma tête, mon enfant est passé de mon ventre au cercueil, sans que je ne comprenne rien, et sans que je le voie, tout ceci par obstination incompréhensible des SF à privilégier une voie basse au delà du raisonnable.

[...]
Il n'y avait personne pendant la rupture utérine... Le médecin, qui avait été enfin appelé, avait dit qu'il était incapable de m'accoucher après avoir essayé les forceps. Il a dit de me préparer pour la césarienne, puis tout le monde, médecin et SFs, se sont tous absentés environ 6 mn parce qu'une femme avait des problèmes à côté. J'étais alors sous péridurale, mon mari m'a dit que ma tête n'avait pas changé donc je n'ai probablement pas senti la rupture. En tous les cas il n'y avait personne avec nous quand notre bébé a flanché suite à la rupture ! Personne. Quand ils sont revenus, c'était trop tard, le mal était fait..."




Maintenant quelques recommandations de l'OMS ( organisation MONDIALE de la santé ) concernant l'accouchement, cherchez l'erreur entre ça et ce que je viens de raconter au dessus...

Extrait de "Les soins liés à un accouchement normal :guide pratique"
Rapport d'un groupe de travail technique (Organisation Mondiale de la Santé)
http://www.who.int/reproductive-he [...] ide_fr.pdf
Citation :

CATEGORIE B : 12.3Pratiques qui sont à l'évidence nocives ou inefficaces et qu'il convient d'éliminer
1.Recours systématique au lavement (2.2).
2.Rasage systématique du pubis (2.2).
3.Infusion intraveineuse systématique pendant le travail (2.3).
4.Pose systématique de canules intraveineuses à titre prophylactique (2.3).
5.Utilisation systématique de la position dorsale pendant le travail (3.2, 4.6).
6.Toucher rectal (3.3).
7.Utilisation de la radiopelvimétrie (3.4)
8.Administration d'oxytociques à tout moment avant l'accouchement de façon que leurs effets ne puissent être maîtrisés (3.5).
9.Utilisation systématique de la position gynécologique avec ou sans étriers pendant le travail (4.6).
10.Efforts de poussée soutenus et dirigés (manoeuvre de Valsalva) pendant le deuxième stade du travail (4.4).
11.Massage et étirement du périnée pendant le deuxième stade du travail (4.7).
12.Utilisation de comprimés oraux d'ergométrine au troisième stade du travail pour prévenir ou arrêter une hémorragie (5.2, 5.4).
13.Administration systématique d'ergométrine par voie parentérale au troisième stade du travail (5.2).
14.Lavage utérin systématique après l'accouchement (5.7).
15.Révision utérine systématique (exploration manuelle) après l'accouchement (5.7).
CATEGORIE D : 12.7Pratiques fréquemment utilisées à tort
1.Interdiction d'absorber aliments et liquides pendant le travail (2.3).
2.Traitement de la douleur par des agents systémiques (2.6).
3.Traitement de la douleur par l'analgésie épidurale (2.6).
4.Monitorage électronique du foetus (2.7).
5.Port de masques et de gants stériles par la personne aidant à l'accouchement (2.Cool.
6.Touchers vaginaux répétés ou fréquents, spécialement par plusieurs dispensateurs de soins (3.3).
7.Accélération par l'ocytocine (3.5).
8.Transfert systématique de la femme en travail dans une autre pièce au début du deuxième stade (4.2).
9.Sondage de la vessie (4.3).
10.Encouragement à pousser dès le diagnostic de dilatation complète ou presque complète du col, avant que la femme éprouve elle-même le besoin de pousser (4.3).
11.Observance stricte d'une durée stipulée pour le deuxième stade du travail, une heure par exemple, si l'état de la mère et du foetus est bon et si le travail progresse (4.5).
12.Extraction instrumental (4.5).
13.Utilisation courante ou systématique de l'épisiotomie (4.7).
14.Exploration manuelle de l'utérus après l'accouchement (5.7).

Bon bah voilà, je crois qu'on a 20/20 et qu'on fait absolument tout ça! C'est ce qu'il ne faut pas faire systématiquement!!



C'est très perso, mais pour moi il n'est pas question de subir une de ces choses si tout se passe bien pour mon bébé et pour moi. L'hopital, c'est quand il y a un problème, mais s'il n'y a pas de problème, pourquoi y aller?

Je tiens a dire que souvent les sages femmes doivent ralentir le travail pour que ce soit le gynéco qui sorte le bébé ( il prend son temps pour arriver et vient uniquement le travail fait, comme ça il touche l'argent sans trop se fatiguer et peut retourner a son golf ). L'anesthésiste et payé 150 euros par péridurale, autant dire qu'il fait rapidement sa journée, et que les femmes qui n'en veulent pas sont vite convaincues de la prendre. Il repasse rarement pour voir si tout va bien, demande a la femme de faire le dos rond ( enceinte en train d'accoucher, bien sûr )

Et j'ai moi aussi plein de bouquins a dévorer!
avatar
Black.Acid.VaselinE
Sans part à Ben

Nombre de messages : 10002
Age : 30
Date d'inscription : 13/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  Black.Acid.VaselinE le Mer 10 Mar 2010 - 5:46

A propos du livre de Badinter, une fausse interview qui résume bien ce que les femmes écolo nature pensent:

http://boob.over-blog.fr/ext/http://dechaineesweb.free.fr/index.php?page=q0f

C'est une fausse interview hein!!
avatar
Black.Acid.VaselinE
Sans part à Ben

Nombre de messages : 10002
Age : 30
Date d'inscription : 13/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  nazgul666 le Mer 10 Mar 2010 - 11:50

Désormais j'attend avec impatience le moment où tu seras enceinte djak

Je pense qu'il y a du vrai et du faux dans ce tu as écrit.

Black.Acid.VaselinE a écrit:J'évite de lire des bouquins de ce genre...
En fait naz, tu n'as pas du tout compris ma démarche, je vais être plus claire qu'un simple lien!
Je ne suis pas contre la péridurale. Quand elle marche correctement. Quand l'anesthésiste repasse de temps en temps.
Dans mon cas particulier (enfin pas vraiment le mien), l'anesthésiste est repassé plusieurs fois.
Je vous explique.

Quand on fait une péridurale, c'est pour anesthésier la bas du corps de la femme on est d'accord.
Souvent, elle ne marche que d'un côté, voire pas du tout. On ne l'a fait qu'à la moitié du travail, à partir de 4 cm environ. Pourquoi? Parce que la péridurale ralenti fortement le travail ( forcément, c'est une anesthésie ).
OK
Qu'est ce qu'ils se passe alors? On injecte a la maman, de l'ocytocine ou du sinto, qui vont accélérer les contractions, qui seront alors sous le contrôle permanent et exclusif de l'équipe médicale, et non pas de la maman, encore moins du bébé ( les médecins ont bien vu une différence entre les bébés nés avec ocytocine, et ceux nés sans. Pendant toute la grossesse, on doit faire gaffe a tout, a l'accouchement on nous bourre de trucs ).
Je crois que Séverine n'a eu que du calmant pour la péridurale. Rien pour aider à pousser.
C'est pour ça que, que ce soit dans les films, séries ou livres, on voit toujours la sage femme qui dit: aller poussez!
C'est pas plutôt pour "aider" la femme qui accouche, comme un soutien moral (même si ce n'était pas le cas de Séverine qui était beaucoup trop anesthésiée). D'ailleurs la preuve, c'est que dans TOUS les films (même ailleurs qu'en France où d'après toi les choses ne sont pas pareil).

Parce que la maman ne sait pas quand pousser, elle ne sent rien. Les contractions et l'expulsion du bébé sont dirigés.
Souvent, la femme souffre atrocement pendant le travail, parce que: elle ne s'est pas préparé a vivre cette douleur ( yoga, chant prénatal, respiration... ), parce qu'elle est sur le dos comme une dinde qu'on va fourrer pour Noël sans pouvoir bouger, ce qui fait bien plus mal qu'une contraction vécu naturellement, dans la position qu'on veut, dans un bain, sur un ballon, dans les bras de son chéri... Je crois que moi aussi je demanderai la péri, et je n'ai encore vu personne accoucher sur le dos sans péri, donc a chaque fois qu'on me donne cette argument de la femme qui n'en voulait pas et qui a fini par l'avoir, elle aurait dû se renseigner. Quand on ne veut pas de péri ni rien, on reste a la maison!!!

Pendant le travail: aucun soutien. La femme peut être toute seule ou avec son mari, ils attendent tous les deux que quelque chose se passe, dans la douleur et l'inconfort d'une salle blanche ou n'importe qui entre sans prévenir pour fourrer sa main dans le vagin déjà bien douloureux de la femme en couche.
Non la salle n'est pas blanche Very Happy D'ailleurs le vagin n'est plus douloureux grâce à la péridurale. Et aussi ce n'est pas n'importe qui qui fourre son doigt, mais la sage-femme qui s'occupe de la maman tout au long de l'opération.
A la maison, la sage femme est là du début a la fin, elle ne fout pas sa main n'importe où, on est a la maison, au chaud. La sage femme a tout ce qu'il faut sur elle ( monito, scalpel, médicaments... ) ainsi qu'une voiture et un hopital a moins de 20 minutes et une femme en bonne santé, et en elle, c'est a dire un savoir pour mener un accouchement a bout.
Il n'y a pas eu de décès a domicile depuis des décennies. Le dernier en date: un bébé mort né à domicile.
Etant donné le nombre d'enfants nés à domicile et à l'hôpital, je ne suis pas sûr que la stat soit significative.

A l'hopital, il y a encore eu récemment une femme décédée dans la nuit a la clinique de NEUILLY SUR SEINE. Elle s'est simplement vidée de son sang pendant la nuit, sans que personne ne le voit évidemment.

Pour en revenir a l'accouchement médicalisé, je passe sur la rupture artificielle de la poche des eaux, ce qui fait atrocement mal, mais encore une fois, ya un repas de famille a 13h, j'ai pas que ca a foutre d'accoucher une femme.
Donc la femme pousse, a la fois sous le controle d'un médicament et de l'équipe médicale, elle pousse tellement qu'elle a au choix: une déchirure, parce que le bébé n'a pas le temps de se mettre en place pour le passage des épaules ( et il est en souffrance évidemment, surtout que la position sur le dos compresse sa veine cave, ce qu'on appelle de la souffrance foetale qui nécessite une césarienne en urgence, alors que si la maman pouvait se mettre sur les genoux, ce serait bon... ), ou une épisio ( vous voulez des photos ou vidéo? ) qui va nécessiter 18 points de suture au bas mot, des points profonds et superficiels, un saignement plus abondant que pour une césarienne et une jolie cicatrice immonde, sans compter sur le temps douloureux et la rééducation du périnée coupé a faire.
La cicatrisation dure en moyenne deux semaines: un point de suture superficiel d'une dechirure " naturelle " ( plutôt rare, il y a plutôt des éraillures ) au bout de deux jours c'est fini, on peur reprendre les galipettes avec son chéri une semaine après l'accouchement, et se mettre en tailleur avec son bébé dés le lendemain.
Je crois que ma mère n'a pas eu d'épisio et qu'elle a eu quand même des problèmes...
Pour faire l'épisio, déjà on ne prévient pas, on le fait pendant une contraction comme ca on ne sent rien ( ca fait juste crac ). On rase avant, on fait un lavement pour éviter le caca ( c'est beurk. Juste pour dire que les sages femmes "naturelles " a domicile ou en plateau technique appellent le caca " les sentienelles" ca veut dire que le bébé arrive ) et le pipi.
Le caca arrive parfois largement avant l'épisio djak

Donc l'expulsion du bébé a l'hopital, et bah ca prend encore du temps, car la femme peut ne pas comprendre qu'elle doit retenir son bébé ( car il fait le yoyo ). Alors on fait sagement une épisio, et là on essaye de tirer le bébé de force du corps de sa mère, et si ca ne marche pas avec les mains, on va prendre au choix des forceps, une ventouse, tout ça expliquera l'episio, car un vagin n'est pas assez large pour contenir a la fois un bébé, deux mains, ou des forceps. On va aussi lui appuyer sur le ventre ( l'expression abdominale ) pour faire descendre le bébé plus vite, on s'en fout si ca fait mal.
Ca ne fait pas mal s'il y a la péridurale (mais c'est assez vrai dans l'ensemble).
Une fois le bébé enfin là, il va encore falloir pousser pour le placenta. On aura couper le cordon avant qu'il ne cesse de battre, pour si possible, récupérer le sang qui servira a des expérience sur les cellules souches. On fera une revision utérine quasi systématique sur la maman ( attention: ca consiste a mettre sa main dans l'utérus pour voir si il ne reste pas un bout de placenta par là. On fait ca sous anesthésie locale, quand elle marche )
Bizarre cette histoire d'expérience sur les cellules souches. Normalement, comme dans toute étude médicale, il faut qu'il y a un consentement de la personne (si je ne me trompe pas).
Le bébé criant, sera lavé, peser, déplié pour le mesurer, habillé avec un joli bonnet, on lui aura mis du collyre, on lui aura mis un tuyau dans l'estomac pour vérifier qu'il n'y a rien dedans, on aspirera au cas où. Et enfin on le donnera a sa maman qui sera encore sur son lit tout sale, en train d'être recousue a vif ( elle a de la chance, si le travail a été court elle a encore l'épisio qui marche, sinon tant pis ).

Voilà, 90% des accouchements en hopital se passent plus ou moins comme ça, et personne ne trouve ca choquant.

Ca ne se passe comme ca QUE en france.

Voilà comment un bébé meurt en 2007 a l'hopital:
"J'étais partie pour un accouchement sans péridurale et j'ai fait tout le travail sans. Le bébé (très gros par rapport à mes aînés) ne descendait pas. J'ai eu ensuite la péridurale et les SF m'ont fait poussé 3-4 heures à dilation complète... Je ne comprends même pas comment c'est possible et comment j'ai pu laisser faire, le problème est que ma mémoire de l'accouchement s'est en partie effacée. Ensuite rupture utérine entraînant la mort de notre enfant, césarienne en urgence, hémorragie qualifiée de cataclysmique, hystérectomie, transfert entre la vie et la mort dans un autre hôpital, embolisation pour stopper l'hémorragie, laparotomie suite à un scanner post interventionnel qui a montré que le système urinaire était endommagé, tout ceci en moins de 24h. Plusieurs jours de réanimation, plus d'un mois d'hôpital, grande faiblesse, poches et tuyaux en attendant une nouvelle intervention mi-octobre, incapable de m'occuper de la maison et de mes enfants qui sont en province avec des grands-parents épuisés qui assument avec courage malgré leur âge... Je ne me souviens même pas d'avoir tenu mon enfant (mort) dans les bras, ni de l'avoir vu, la mémoire de ce moment étant effacée. Dans ma tête, mon enfant est passé de mon ventre au cercueil, sans que je ne comprenne rien, et sans que je le voie, tout ceci par obstination incompréhensible des SF à privilégier une voie basse au delà du raisonnable.

[...]
Il n'y avait personne pendant la rupture utérine... Le médecin, qui avait été enfin appelé, avait dit qu'il était incapable de m'accoucher après avoir essayé les forceps. Il a dit de me préparer pour la césarienne, puis tout le monde, médecin et SFs, se sont tous absentés environ 6 mn parce qu'une femme avait des problèmes à côté. J'étais alors sous péridurale, mon mari m'a dit que ma tête n'avait pas changé donc je n'ai probablement pas senti la rupture. En tous les cas il n'y avait personne avec nous quand notre bébé a flanché suite à la rupture ! Personne. Quand ils sont revenus, c'était trop tard, le mal était fait..."

Ah ben ça, ça veut dire qu'il n'y a pas assez de monde à l'hôpital. Au fait ça coûte cher une sage-femme à domicile?


Maintenant quelques recommandations de l'OMS ( organisation MONDIALE de la santé ) concernant l'accouchement, cherchez l'erreur entre ça et ce que je viens de raconter au dessus...

L'OMS, c'est bien les mêmes qui se sont excités sur la Grippe A? djak

C'est très perso, mais pour moi il n'est pas question de subir une de ces choses si tout se passe bien pour mon bébé et pour moi. L'hopital, c'est quand il y a un problème, mais s'il n'y a pas de problème, pourquoi y aller?

Je tiens a dire que souvent les sages femmes doivent ralentir le travail pour que ce soit le gynéco qui sorte le bébé ( il prend son temps pour arriver et vient uniquement le travail fait, comme ça il touche l'argent sans trop se fatiguer et peut retourner a son golf ). L'anesthésiste et payé 150 euros par péridurale, autant dire qu'il fait rapidement sa journée, et que les femmes qui n'en veulent pas sont vite convaincues de la prendre. Il repasse rarement pour voir si tout va bien, demande a la femme de faire le dos rond ( enceinte en train d'accoucher, bien sûr )

Et j'ai moi aussi plein de bouquins a dévorer!


N'empêche que j'espère que tu pourras faire ce que tu veux, et que tout se passera bien pour toi Very Happy

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18973
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  Black.Acid.VaselinE le Jeu 11 Mar 2010 - 1:45

Merci, moi aussi pame

Il faudrait que je fasse un deuil sinon!

Oui je peux te montrer un accouchement au Canada si tu veux, très différent ma foi...

Et en Allemagne ( où des femmes alsaciennes vont accoucher, car trouver une sage femme a domicile est quasiment impossible, elles sont pour beaucoup dans la Drome et l'Ardèche )il y a beaucoup de maison de naissance, rien à voir avec le premier étage du chu horriblement laid de Bordeaux. Ce sont des vraies maisons, a la campagne, avec un petit jardin pour se promener pendant le travail coeur

Anesthésiée ou pas, personne ne mets sa main dans mon vagin :p Va pas me dire que ça t'as pas dérangé... Surtout que l'accouchement fait partie essentielle de la vie sexuelle d'une femme ( et pour cause! )

Pour les cellules souches, oui on te demande ton avis. On ne te le demande pas pour te découper le périnée au ciseau ou t'injecter des trucs, ou si tu veux garder ton bébé nu et non lavé sur toi.

Je reproche un manque total d'information de la femme enceinte. Il y a des filles d emon âge qui ne savent pas ce que c'est une épisio ( par contre la péri elles connaissent.... ) et toi non plus tu ne savais pas ce que c'était!
Je trouve ça grave et je n'en veux qu'aux médecins qui s'en foutent dans les usines a bébés.

Pour la sage femmes a domicile, ça dépend beaucoup des coins d'après ce que j'ai pu lire.
C'est pour le moment, moins bien remboursé qu'un séjour a l'hôpital qui coûte BEAUCOUP plus cher à la sécu, et c'est pas normal.
Je crois que l'accouchement avec une sage femme, suivi compris, est de lors de 1800 euros. Je crois qu'il est remrbousé a la hauteur de 1000 et certaines sage femme sont très cool en ce qui concerne les paiements.

Pour le suivi, 20 minutes chez le gyneco ou obs, c'est environ 90 euros ( d'après mes souvenirs ) et trois écho sont remboursées.
Chez la sage femme libérale, c'est 23 euros pour une heure d'examen, de discutions et éventuellement de préparation a la douleur, mais je crois qu'elles le font toutes, si on est logique.

J'ai déjà regardé sur LA, j'ai déjà trouvé trois centres pour les mamans qui veulent accoucher à domicile ( avec des réunions, des cours... ) et une dizaine de sages femmes avec un site.
Ca me rassure!
avatar
Black.Acid.VaselinE
Sans part à Ben

Nombre de messages : 10002
Age : 30
Date d'inscription : 13/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  hiddenplace le Jeu 11 Mar 2010 - 2:17

Black.Acid.VaselinE a écrit:

Je reproche un manque total d'information de la femme enceinte. Il y a des filles d emon âge qui ne savent pas ce que c'est une épisio ( par contre la péri elles connaissent.... ) et toi non plus tu ne savais pas ce que c'était!
Je trouve ça grave et je n'en veux qu'aux médecins qui s'en foutent dans les usines a bébés.


Mais enfin, où tu as vu que tous les médecins s'en foutaient ???? Déjà pour se spécialiser dans l'obstétrique, faut quand même avoir envie et s'intéresser à la maternité, à la femme en général... tout comme il faut (bcp à mon avis) être motivé et avoir envie d'être médecin légiste par exemple.
C'est sûr qu'il y a plus de monde dans les hôpitaux, plus de chances de tomber sur des inconnus le jour J, mais ma belle soeur a aussi eu des cours (avec mon frère) tout comme je crois Séverine, si j'ai bien compris. Ce n'est pas un cas isolé, ma copine qui a eu des enfants c'était le cas aussi, et toutes ces femmes ont accouché à la maternité !

Pour les gens qui sont mal renseignés sur l'accouchement, c'est quand même un peu leur faute, on va pas tout le temps mâcher le travail des gens, et quand on attend un enfant (femme ou homme), évidemment on se renseigne. Tes copines qui ne savent pas ce qu'est une épiso, elles sont enceintes ? Naz ne savaient pas ce qu'était une épisio avant d'y être confronté (enfin je me comprends^^) mais une fois que sa copine allait y être peut-être confrontée, il a été informé. On ne va quand même pas reprocher aux hommes qui ne sont pas concernés par la grossesse de connaître tout ça par coeur, quand même...

En tout cas, toujours pareil, je te souhaite de pouvoir mettre en application tes convictions, et je les respecte.. (même si je ne suis toujours pas convaincue) mais je trouve que tu continues de mettre toute l'institution médicale dans le même panier, et ça me gène toujours autant.
avatar
hiddenplace
A l'ombre d'une grande feuille de bananier
A l'ombre d'une grande feuille de bananier

Nombre de messages : 7666
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kriblogs.com/hiddenplace

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  Black.Acid.VaselinE le Jeu 11 Mar 2010 - 2:22

Je la mets dans le même panier, parce que pour moi, une femme traumatisée par son accouchement, c'est déjà trop.

Pour moi, c'est trop important comme événement pour que ce ne soit pas merveilleux a chaque fois!
Ca me choque vraiment.

Sinon j'attends la réponse de Naz sur l'épisio.
avatar
Black.Acid.VaselinE
Sans part à Ben

Nombre de messages : 10002
Age : 30
Date d'inscription : 13/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  hiddenplace le Jeu 11 Mar 2010 - 2:25

Moi perso, je suis réaliste, et je ne m'attends pas du tout à un moment merveilleux, quelque soit la technique employée pour l'accouchement djak ... mais j'ai très hâte de connaître les instants d'après, quand le bébé est sorti, et que je peux enfin faire sa connaissance belfé
avatar
hiddenplace
A l'ombre d'une grande feuille de bananier
A l'ombre d'une grande feuille de bananier

Nombre de messages : 7666
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kriblogs.com/hiddenplace

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  Black.Acid.VaselinE le Jeu 11 Mar 2010 - 2:41

Ouiiiiiiii!!!


Pour en revenir au sujet: on ne le dit pas assez, mais naz ne nous a même pas montré une photo de sa maison
avatar
Black.Acid.VaselinE
Sans part à Ben

Nombre de messages : 10002
Age : 30
Date d'inscription : 13/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  nazgul666 le Jeu 11 Mar 2010 - 11:17

Black.Acid.VaselinE a écrit:Anesthésiée ou pas, personne ne mets sa main dans mon vagin :p Va pas me dire que ça t'as pas dérangé... Surtout que l'accouchement fait partie essentielle de la vie sexuelle d'une femme ( et pour cause! )

[..]

Je reproche un manque total d'information de la femme enceinte. Il y a des filles d emon âge qui ne savent pas ce que c'est une épisio ( par contre la péri elles connaissent.... ) et toi non plus tu ne savais pas ce que c'était!

[..]

Pour le suivi, 20 minutes chez le gyneco ou obs, c'est environ 90 euros ( d'après mes souvenirs ) et trois écho sont remboursées.
Chez la sage femme libérale, c'est 23 euros pour une heure d'examen, de discutions et éventuellement de préparation a la douleur, mais je crois qu'elles le font toutes, si on est logique.

Sur le premier point, je m'en moque. C'est un geste médical et je l'ai pris comme un geste médical. Comme quand quelqu'un t'injecte un vaccin dans les veines, comme quand on te fait une gastroscopie.
C'est vrai que l'information manque je trouve. L'information pendant l'accouchement évidemment parce qu'avant on peut facilement trouver de la documentation (et je n'ai pas assisté au rendez-vous entre Séverine et le médecin accoucheur). Pour l'épisio, j'en savais à peu près autant que pour la péridurale : on coupe pour que le bébé passe et on endort pour que la maman ait moins mal.
Chez la gynéco où a été Séverine, le prix a augmenté avec le suivi : la première faisait dans les 90 et la dernière dans les 150 je crois. Il y a trois rendez-vous chez une sage-femme avant la naissance qui sont remboursés (je crois que c'est trois) et quelques uns après (1 seul? 3? je sais plus) pour la rééducation du périnée. J'ai assisté à un rendez-vous avec la sage-femme, c'était à la fois risible et intéressant.

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18973
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  Black.Acid.VaselinE le Jeu 11 Mar 2010 - 19:44

Ok, mais peut être que le gyneco avait fait les écho en même temps, et que du coup vous avez payé l'écho en même temps que la visite?
J'ai toujours eu des échos le peu de fois où je suis allée chez des gynécos. Quand c'est en externe ca va, mais quand c'est une sonde ando vaginale... il prévient même pas il demande pas...
Comme si on avait forcément le droit de se faire " violer " quand on va chez le gynéco.
En plus je lui exposais mes problèmes pendant l'examen, juste rien a foutre.
Je trouve qu'ils ne sont bons qu'a fournir des crème et des ovules, car quoique j'ai pu avoir comme petite infection ou que sais je ( car il n'explique pas ce que c'est ni d'où ca vient, il envoit une ordonnance par la poste après les resultat et basta ), j'ai toujours eu exactement le même traitement :p

Autant dire que pour la suite, mon généraliste a été 100 fois meilleur.
Ma mère aussi est dégoutée des gynecos, enfin je vais pas rebacher :p

Je peux aussi parler pour Ben pour l'accouchement a domicile. Evidemment il est d'accord ( oui ca y est, on parle bébé sans se faire la tronche :p ), j'ai même pas eu besoin d'argumenter, je pense qu'il me connait assez pour comprendre, et que lui-même serait bien plus a l'aise a la maison que dans un hopital.

Ca me rappelle une histoire, je crois que c'est sur VDM, un homme a l'hopital pour l'accouchement de sa femme, on lui donne des petits bonnets pour les chaussures. Il en met un sur la tête et dit: yen a en trop!


Pardon, il est 8h j'ai fait l'effort de me lever pour essayer de recaller mon sommeil de merde.
avatar
Black.Acid.VaselinE
Sans part à Ben

Nombre de messages : 10002
Age : 30
Date d'inscription : 13/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  nazgul666 le Jeu 11 Mar 2010 - 23:02

Black.Acid.VaselinE a écrit:Ok, mais peut être que le gyneco avait fait les écho en même temps, et que du coup vous avez payé l'écho en même temps que la visite?
J'ai toujours eu des échos le peu de fois où je suis allée chez des gynécos. Quand c'est en externe ca va, mais quand c'est une sonde ando vaginale... il prévient même pas il demande pas...

Quand on est allés chez sa gynéco avec Séverine, elle lui a dit quand elle mettait la sonde. Pour la suite, on est allés chez une gynéco spécialiste en écho. Tout en externe, et avec des images superbes. Et oui évidemment tout en même temps (de toute façon, ya rien comme examen, c'est vrt pour suivre le bébé).

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18973
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On ne le dit pas assez mais ...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum