The Smashing Pumpkins - Citrouilles explosées, bastos aîlées

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Smashing Pumpkins - Citrouilles explosées, bastos aîlées

Message  Lestat le Lun 10 Mar 2008 - 21:32



Tout commence un soir de beuverie dans un club de Chicago, où Billy Corgan rencontre D'Arcy Wreztky, qui, en guise de premier contact, lui annonce que c'est "un gros plein de merde". Voila qui commence bien. Pas plus décontenancé que ça, Corgan, qui a besoin d'un bassiste, l'embauche aussi sec dans le groupe qu'il est en train de créer. Plus tard, le batteur Jimmy Chamberlin rejoint le cortège : hell yeah, les Smashing Pumpins sont nées !!

En 1991 sort Gish, le premier album des citrouilles. Un premier opus influencé par le grunge mais aussi par certaines sonorités new-wave, assez rentre dans le lard et porté par des titres imparables comme Siva ou Rhinoceros. Le son est encore un peu crade, mais Gish annonce déjà ce que sera la musique des Smashing Pumpkins.



Manque de bol, Nevermind de Nirvana a la mauvaise idée de sortir en même temps que Gish et le public, prudent, se penche plutôt sur les braillards de Seattle. Contraintes de revoir leur copie, les Citrouilles persistent et signent le plus ambitieux Siamese Dream. Plus travaillé et emmené par un titre-hymne -Today-, Siamese Dream est un bel album qui apporte enfin au groupe une certaine renommée.





Mais l'année des Smashing Pumpkins est indéniablement 1995. Cette année là, je dansais pour la première fois (euh non) et les Citrouilles pondaient le monstrueux Mellon Collies and the Infinity Sadness, double-album concept alternant titres enragés et ballades plus calmes, porté par un titre complètement névrosé qui deviendra l'emblême du groupe : le somptueux Bullet with Butterfly Wings qui résonne encore dans toutes les mémoires. L'album quand à lui est un monument du rock, morceau de bravoure d'une cohérence rare où les Citrouilles mettent toutes leurs tripes.




Dernière édition par Lestat le Mar 11 Mar 2008 - 10:56, édité 1 fois

_________________
- Tu lis beaucoup ?
- Ouaip, je suis à abonné à Nichons Magazine !
avatar
Lestat
Vampire alsacien
Vampire alsacien

Nombre de messages : 10899
Age : 34
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Smashing Pumpkins - Citrouilles explosées, bastos aîlées

Message  Lestat le Lun 10 Mar 2008 - 21:36

La machine est définitivement lancée, mais contre toute attente, les Citrouilles connaissent une petite descente aux enfers. Tournées épuisantes, mégalomanie rampante de Corgan -qui commence à saouler tout le monde-...Le coup de grâce arrive en 1996 lorsque, déjà remué par la mort d'un fan piétiné à Berlin, les Smashing Pumpkins se voient perdre leur clavier Johnathan Melvoin, décédé d'une overdose. Pas le dernier pour toucher à la dope, Jimmy Chamberlin est renvoyé aussi sec.
Réduit à un trio, les Citrouilles font une pause jusqu'en 1998, où ils reviennent presque discrètement avec Adore. Remise en question musicale où les machines remplacent les membres perdus, Adore est un album expérimental, sombre et assez calme, dont l'accès reste assez difficile lorsque l'on a été biberonné à Bullet With Butterfly Wings. Semi-échec, somme tout injustifié au regard des qualités du disque, qui sur la durée s'avère recherché et envoûtant, et contient son lot de pépites.



Dernière édition par Lestat le Lun 10 Mar 2008 - 22:20, édité 2 fois

_________________
- Tu lis beaucoup ?
- Ouaip, je suis à abonné à Nichons Magazine !
avatar
Lestat
Vampire alsacien
Vampire alsacien

Nombre de messages : 10899
Age : 34
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Smashing Pumpkins - Citrouilles explosées, bastos aîlées

Message  Lestat le Lun 10 Mar 2008 - 21:37

En 2000, cette tarée de D'Arcy rend son tablier, remplacée par la mimi Melissa auf der Maur. Billy Corgan de son côté fait la paix avec Jimmy Chamberlin, qui tout naturellement reprend sa place. Cette même année sort Machina : the Machina of God, sorte de trait d'union entre la rage des débuts et les élucubrations électroniques d'Adore. Un long album, plus rock que son prédécesseur et sans doute plus facile d'accès, qui ne prend toutefois sa pleine saveur sur la durée. Des titres du disque, c'est indéniablement l'acerbe Heavy Metal Machine, longue complainte aux guitares fracassantes, qui retient l'attention. priere


_________________
- Tu lis beaucoup ?
- Ouaip, je suis à abonné à Nichons Magazine !
avatar
Lestat
Vampire alsacien
Vampire alsacien

Nombre de messages : 10899
Age : 34
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Smashing Pumpkins - Citrouilles explosées, bastos aîlées

Message  Lestat le Lun 10 Mar 2008 - 21:38

Dans la foulée sort Machina 2, intéressant recueil d'inédits et de faces B.

Cette fois, c'est la dernière fois : les Citrouilles annoncent leur séparation, au terme d'une énorme tournée d'adieu. A cette époque j'était en IUT. J'ai un copain qui avait séché les cours pour monter au Zenith à Paris. Sad

...Sauf que non. Joel Après avoir tenté un nouveau projet musical, Billy Corgan revient à son groupe phare, qui n'a pourtant plus de Citrouilles que le nom ! Nouveau guitariste, nouveau bassiste, nouveau clavier, ne reste finalement que Corgan et, ironie du sort, Chamberlin. En 2007 sort Zeitgeist. Simili retour aux sources énergique, Zeitgeist redonne une certaine authenticité à la musiques des Smashing Pumpkins, tout en s'essayant à quelques envolées vocales assez inédites. L'album est carré, assez efficace, mais l'absence de titres marquants se fait cruellement ressentir. Pas de doutes, pour les Citrouilles, l'histoire s'est bien arrêtée en 2000...

On se consolera toujours en se disant que dans l'état actuel des choses, un SP moyen est toujours une bonne chose de prise.



Lestat

_________________
- Tu lis beaucoup ?
- Ouaip, je suis à abonné à Nichons Magazine !
avatar
Lestat
Vampire alsacien
Vampire alsacien

Nombre de messages : 10899
Age : 34
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Smashing Pumpkins - Citrouilles explosées, bastos aîlées

Message  Cirse le Lun 10 Mar 2008 - 22:18

Bel article de l'ami Lestat pour un groupe qui ne l'est pas moins. Ceux là laisseront des traces dans l'Histoire du rock. Le souci des groupes qui réussissent vite est de perdurer. C'est pas donné à tous et il est évident que "l'inspiration" est un véritable état de grâce d'autant plus fragile que précieux. Elle est volatile aussi et quand elle disparait, il est vain de vouloir la retenir, au risque de se répéter fastidieusement et de passer pour un ringard veterini Bouly wolfen
avatar
Cirse
Lourd son
Lourd son

Nombre de messages : 11923
Date d'inscription : 11/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://le-grand-escargot.com/cirse

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Smashing Pumpkins - Citrouilles explosées, bastos aîlées

Message  Mepht le Lun 10 Mar 2008 - 22:37

c'est étrange comme beaucoup de grand groupe s'éssouflent tout d'un coup (suite a une séparation notament) et n'arrivent jamais à s'en remettre ...
c'est le cas de ceux ci (je trouve) mais beaucoup d'autres grands groupes du rock. je sais pas si c'est l'inspiration qui en prend un coup, ou alors la motivation du groupe (rien qu'a voir, ça fait combien d"années qu'on attend Chinese Democraty ?). L'inspiration y est pour beaucoup, mais je pense que l'unité du groupe est primordial pour sortir un bon truc...





de tout façon y a plus de rock, y a plus de rockeurs , y en a qui ferai mieux de se mettre au blues .... mur
avatar
Mepht
L'ancien langage du serpent
L'ancien langage du serpent

Nombre de messages : 3617
Age : 30
Date d'inscription : 14/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Smashing Pumpkins - Citrouilles explosées, bastos aîlées

Message  Lestat le Lun 10 Mar 2008 - 22:44

Jusqu'à Zeitgeist -qui est largement écoutable, mais voila- je trouve que les Citrouilles ont plutôt bien passé le cap en fait. Après 95, il se serait de toute façon poser un problème délicat : refaire un disque après Mellon Collin. La parenthèse Adore est déconcertante mais somme toute rafraîchissante. Quand à Machina, c'est un disque que je me passe encore régulièrement. J'aime beaucoup cet album, même si la saturation artificielle laisse regretter l'énergie brute des débuts.


Puis le blues c'est facile le blues, tu te mets dans un champ, tu crie...

_________________
- Tu lis beaucoup ?
- Ouaip, je suis à abonné à Nichons Magazine !
avatar
Lestat
Vampire alsacien
Vampire alsacien

Nombre de messages : 10899
Age : 34
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Smashing Pumpkins - Citrouilles explosées, bastos aîlées

Message  JoelRobuchon le Mar 11 Mar 2008 - 2:24

Embarassed On va me prendre pour un fou mais je ne connaissais pas vraiment la musique des smashing pumpkins , pie encore, je ne pensais même pas qu'ils étaient contemporains de Nirvana, des Offsprings et de Green Day.

Merci Lestat pour cet article qui a permis somme toute, de me remettre au niveau. I love you
avatar
JoelRobuchon
Ségolène Reinale
Ségolène Reinale

Nombre de messages : 6908
Date d'inscription : 12/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Smashing Pumpkins - Citrouilles explosées, bastos aîlées

Message  Cirse le Mar 11 Mar 2008 - 11:44

Lestat a écrit:
Puis le blues c'est facile le blues, tu te mets dans un champ, tu crie...

avatar
Cirse
Lourd son
Lourd son

Nombre de messages : 11923
Date d'inscription : 11/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://le-grand-escargot.com/cirse

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Smashing Pumpkins - Citrouilles explosées, bastos aîlées

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum