Le Continent des hommes poissons [Ciné/Critique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Continent des hommes poissons [Ciné/Critique]

Message  Lestat le Lun 25 Sep 2006 - 22:37

Dans la catégorie des films "aventures exotiques avec des beaux paysages et une belle nana", la carrière de Sergio Martino se pose là. Responsable de la Montagne du Dieu Cannibale, avec Ursula Andress et des cannibales boueux, Martino est également l'auteur immortel d'Aligator, avec Barbara Bach et un caïman en plastique, et de ce Continent des Hommes Poissons, avec Barbara Bach et des hommes poissons en caoutchouc.

Fruit d'une opération commerciale éhontée, le Continent des Hommes Poissons (1980) a été conçu pour marcher ouvertement sur les traces de l'Île du Dr Moreau, dont une adaptation américaine sortait en 1977.



Quelque part au large, un navire pénitentier vogue au mépris des dangers. La chaleur est accablante, la caméra s'attarde sur quelques tronches sans avenir...


Soudain, c'est la tempête, le naufrage. Seule une poignée de survivants se réveille sur une île mystérieuse. belfé


Une île loin d'être déserte, puisqu'habitée par un vieux mysanthrope au lourd secrêt


Et bien sur sa fille, Barbara Bach


Barbara Bach, ex-James Bond Girl, est dans le film une jeune fille d'une beauté indéniable mais au comportement trouble. Quand l'envie lui prend, elle s'en va rendre visite aux autres habitants de l'île, les Hommes Poissons, avec qui s'est créé des liens mutuels.

Voici les Hommes-Poissons :





Il y a au moins un avantage à être homme-poisson : Barbara Bach vient servir à boire.

Sympathique film d'aventure qui trahit parfois son petit budget, le Continent des Hommes Poissons navigue entre HG Wells et Jules Verne, avec en toile de fond, la découvrte de l'Atlantide.


Très sage comparé à la Montagne du Dieu Cannibale, le Continent des Hommes Poissons n'offre ni gore graveleux, ni érotisme impromptu. Shit, préférant une aventures à l'ancienne, limite familiale. On appréciera les décors de hautes tenues, la très bonne introduction et bien sur la présence de ces étranges Hommes Poissons, créatures pathétiques malgré leurs maquillages un tantinet douteux. escargot

_________________
- Tu lis beaucoup ?
- Ouaip, je suis à abonné à Nichons Magazine !
avatar
Lestat
Vampire alsacien
Vampire alsacien

Nombre de messages : 10899
Age : 34
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Continent des hommes poissons [Ciné/Critique]

Message  nazgul666 le Mar 26 Sep 2006 - 10:51

Ca ressemble plus à du Lovecraft qu'à du Verne Smile

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18975
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Continent des hommes poissons [Ciné/Critique]

Message  Lestat le Mar 26 Sep 2006 - 12:09

Un poil lovecraftien, oui. Mais ça me rapelle vraiment un mélange de l'ïle du Dr Moreau et de l'Île Mystérieuse.

_________________
- Tu lis beaucoup ?
- Ouaip, je suis à abonné à Nichons Magazine !
avatar
Lestat
Vampire alsacien
Vampire alsacien

Nombre de messages : 10899
Age : 34
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Continent des hommes poissons [Ciné/Critique]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum