Votre dernière toile

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  nazgul666 le Mar 18 Juil 2017 - 16:30

Vus dernièrement :

- Hateful eight : le dernier Tarantino. Une tripatouillée de personnages (8 donc) sont coincés dans un chalet dans le blizzard. Et c'est pas des enfants de coeur. Comme c'est chez Tarantino, ça parlotte et ça flingue à tout va. Avec Samuel L. Jackson, Kurt Russell, Tim Roth, Michael Madsen, ça fait un paquet de belles gueules du ciné de Tarantino. Bref c'est tarantinesque, pas son meilleur mais ça passe plutôt pas mal.
- Ghost in the shell : je voulais le voir avant d'aller voir le remake en vrai gens avec Scarlett Johansson dedans. Paraît que ce dernier était nul, du coup j'ai juste revu l'anime qui est génial du début à la fin. Ça faisait un bout de temps que je ne l'avais pas vu mais c'est un film qui interroge pas mal sur ce qui fait la conscience. Mention très bien bien sûr.
- Winter sleep : Palme d'Or à Cannes 2014, c'est un film turc qui se déroule dans de froides montagnes. On y suit un vieil intellectuel riche, sa jolie jeune femme et une famille un peu plus pauvre avec le tonton religieux. C'est un poil long (3h16, j'ai dû le regarder en 4 fois) mais c'est un film contemplatif qui s'attarde sur la personnalité des personnages dont les rapports sont compliqués. Bien bien
- The infiltrator : l'histoire réelle de Ben Mazur, agent de la douane étatsunienne, chargé d'infiltrer une partie du gang de narcotrafiquant de Pablo Escobar. Un film vraiment intelligent qui prend le risque de montrer que ce qui pose le plus de problèmes dans l'infiltration (outre la dangerosité de se faire découvrir), c'est de s'attacher aux gangsters. Franchement bon et assez incroyable quand on sait que c'est inspiré de faits réels (un peu brodés apparemment certes)
- Réparer les vivants : un film franquais messieurs-dames, ça n'arrive pas souvent ici ! L'histoire est simple, voire simpliste, le propos l'est moins. Un gamin part faire du surf avec ses potes, a un accident de la route et se retrouve en état de mort cérébrale à l'hôpital. À l'opposé, une quarantenaire bonne vivante attend un nouveau coeur. Réparer les vivants conte ce geste pas si banal qu'est le don d'organes dans un univers méditatif qui ne sombre jamais dans le pathos. C'est un exploit, malgré son sujet douloureux, Réparer les vivants n'est pas un film tire-larmes.
- Chappie : l'Afrique du Sud se dote d'une nouvelle arme révolutionnaire, un robot intelligent et armé pour "aider" la police. Quand un des robots avec une intelligence plus avancée que la moyenne tombe entre les mains de gangsters à la petite semaine (le duo de Die Antwoord), ça donne un film foutraque, ultra bien foutu, visuellement magnifique et qui rejoint au final Ghost in the shell sur le questionnement de ce qu'est la conscience. J'ai bien aimé.

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18996
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  nazgul666 le Jeu 27 Juil 2017 - 9:05

Hier je suis allé voir Valérian et la cité des mille planètes. Divertissement plus qu'honorable, j'ai souvent pensé à Star Wars en le regardant. Voilà c'est tout.

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18996
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  Cirse le Jeu 27 Juil 2017 - 10:39

nazgul666 a écrit:Hier je suis allé voir Valérian et la cité des mille planètes. Divertissement plus qu'honorable, j'ai souvent pensé à Star Wars en le regardant. Voilà c'est tout.

J'ai vu un reportage hier soir sur les coulisses de ce film - Besson est un honnête tâcheron dont le but avoué est de faire la nique aux américains dans le domaine du scénar' grandiose, des décors et autres guest stars sur plateau; il y parvient bien Joel
avatar
Cirse
Lourd son
Lourd son

Nombre de messages : 11941
Date d'inscription : 11/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://le-grand-escargot.com/cirse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  Lestat le Jeu 27 Juil 2017 - 12:06

Quoiqu'on pense de Besson, il reste un des rares à proposer une industrie du cinéma français ambitieuse (même si c'est surtout européen-chinois dans les faits). Son projet de Cité du Cinéma allait en ce sens.

A l'heure où le moindre "jeune" cinéaste s'expatrie pour espérer tourner autre chose que des épisodes de Camping Paradis (sans forcément trouver de la qualité pour autant, mais c'est un autre débat), je trouve que ça mérite d'être soulevé.

D'ailleurs les Letterier, Morel et autres Megaton semblent incapable de tourner, en France, autrement que sous la houlette du gros Luc. (signe qui ne trompe pas, Louis Letterier a bifurqué vers une jolie carrière hollywoodienne).

_________________
- Tu lis beaucoup ?
- Ouaip, je suis à abonné à Nichons Magazine !
avatar
Lestat
Vampire alsacien
Vampire alsacien

Nombre de messages : 10902
Age : 35
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  Lestat le Lun 28 Aoû 2017 - 12:16

Cobra

Stallone joue un flic a grosse couilles avec des ray-ban et des gants de cuir, mais qui a aussi un coeur (c'est Stallone qui a écrit le scénario). Son petit coeur -et ses grosses couilles- vont battre pour la choupi Brigitte Nielsen, qu'il doit protéger d'un méchant très méchant qui transpire et joue avec couteau-poing américain.

C'est..ouais. Le truc c'est que Stallone qui écrit-produit-interprète-fait le café, parfois ça donne Rocky, souvent ça donne Cobra ou Bras de Fer, quoi. Résultat, un film bien des années 80 à la figure avec un personnage qui a un look super cool qui devait déjà être ringard à sa sortie.

Point intéressant néanmoins, on trouve en Cobra une des germes qui aboutiront à Expendables (le combat final qui renvoi à Exp 2).

Le Justicier de New York
Death Wish 3, donc.

Papy Bronson, moustache au vent, débarque à New York, se commande un arsenal par Chronopost, bute les punks du quartier dans le dos sous les applaudissement des petits vieux, tout en emballant l'avocate blonde qui pourrait être sa fille. Et à la fin, c'est la troisième guerre mondiale sous l'oeil bienveillant de la police.

On en fait plus des films comme ça. D'un côté, on comprend pourquoi, d'un autre, c'est bien dommage.


_________________
- Tu lis beaucoup ?
- Ouaip, je suis à abonné à Nichons Magazine !
avatar
Lestat
Vampire alsacien
Vampire alsacien

Nombre de messages : 10902
Age : 35
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  Lestat le Lun 28 Aoû 2017 - 15:59

Tiens pour rester dans le thème, j'ai aussi vu un chouette reportage Arte sur Rocky 4 et sa place dans la gépolotique.

Différents points de vue :
- le fondateur des Razzie qui dit en substance que c'est une merde finie mais outrancier au point d'avoir contribué à atténuer la Guerre Froide
- dans le même ordre d'idée, un analyste qui nous dévoile que fallait quand même en avoir un peu dans le pantalon pour dire durant les années 80 qu'on peut être pote avec les Rouges (même si pour celà il faut leur éclater la gueule pendant 15 rounds, donc).
- Ronald Reagan himself qui trouve le film trop bien car, je cite, "le Russe perd à la fin" escargot
- Des Russes cinéphiles qui expliquent que bon, Ivan Drago est bien caricatural, mais à l'époque ils étaient si content de voir un film "étranger" qu'ils sont passés outre ce menu détail (et d'enchaîner sur un ahurissant film d'avant guerre, sorte de pré-Rocky 4 inversé vantant le communisme et la mère-patrie)

Très intéressant.

_________________
- Tu lis beaucoup ?
- Ouaip, je suis à abonné à Nichons Magazine !
avatar
Lestat
Vampire alsacien
Vampire alsacien

Nombre de messages : 10902
Age : 35
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  Cirse le Mer 30 Aoû 2017 - 12:01

Lestat a écrit:Tiens pour rester dans le thème, j'ai aussi vu un chouette reportage Arte sur Rocky 4 et sa place dans la gépolotique.

Différents points de vue :
- le fondateur des Razzie qui dit en substance que c'est une merde finie mais outrancier au point d'avoir contribué à atténuer la Guerre Froide
- dans le même ordre d'idée, un analyste qui nous dévoile que fallait quand même en avoir un peu dans le pantalon pour dire durant les années 80 qu'on peut être pote avec les Rouges (même si pour celà il faut leur éclater la gueule pendant 15 rounds, donc).
- Ronald Reagan himself qui trouve le film trop bien car, je cite, "le Russe perd à la fin" escargot
- Des Russes cinéphiles qui expliquent que bon, Ivan Drago est bien caricatural, mais à l'époque ils étaient si content de voir un film "étranger" qu'ils ont passés outre ce menu détail (et d'enchaîner sur un ahurissant film d'avant guerre, sorte de pré-Rocky 4 inversé vantant le communisme et la mère-patrie)

Très intéressant.

Vu ça aussi. Pour ce qui concerne Reagan, il était aussi déjanté que le canard à la mèche péroxydée !!!!!! Dolph Lundgren me rappelle Rutger Hauer : deux acteurs phénoménaux qui ont eu une lente descente aux enfers, après deux films populaires & majeurs qui les ont révélés (Blade runner pour RH)
avatar
Cirse
Lourd son
Lourd son

Nombre de messages : 11941
Date d'inscription : 11/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://le-grand-escargot.com/cirse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  nazgul666 le Dim 1 Oct 2017 - 8:00

Allez je reviens d'une soirée marathon ciné mangas. J'ai vu :
- Akira : faut-il encore présenter ce  chef d'oeuvre ? Dans un Tokyo tellement futuriste que l'histoire se passe en 2019, des gangs de gamins s'affrontent à moto. Puis intervient un élément perturbateur : une espèce de gamin qui a une tête de vieux.  Explosions gigantesques, raz de marée, manipulation des âmes, transformation mécanico-biologiques sont au menu de ce monument.
- Perfect blue : j'étais certain de l'avoir vu en fait non. Perfect Blue c'est l'histoire glauque d'une jeune chanteuse de J-Pop qui décide d'abandonner la scène pour se lancer dans le cinéma. Le monde du cinéma y est dépeint avec violence mais surtout on perd rapidement pied à la croisée des chemins de la réalité, du cinéma et des rêves. Peut-être le meilleur film de la soirée !
- Jin Roh : dans un Tokyo futuriste (...), une police spéciale est montée pour maintenir la paix dans la ville qui est salement secouée par les manifestations et les terroristes. Jusqu'au moment où un gars de la police hésite avant de tirer sur une terroriste... Je l'avais déjà vu mais je ne m'en rappelais pas trop. C'est un film et contemplatif. Du coup quand tu le passes à minuit, certaines personnes, dont votre serviteur, le voient en pointillés (j'espère ne pas avoir trop ronflé et merci Thomas pour avoir été malade la nuit précédente !). Bref c'est bien mais c'était pas le moment.
- Amer béton : dans un Tokyo futuriste, de vilains yakusas veulent tenter de récupérer un quartier tenu par deux gamins, Blanc et Noir. C'est violent, étonnant, prenant et ça part dans un délire étonnant d'une quinzaine de minutes. Loin d'être le plus connu, il est peut-être le plus étonnant.


Prochaine soirée : spécial Guillermo del Toro avec Le labyrinthe de Pan coeur , Hellboy coeur , Pacific Rim coeur et Cronos que je ne connais pas.
J'avoue manquer la soirée Dans l'espace avec le bon mais sans plus Interstellar, le moyen Seul sur Mars, un Star Trek et Gravity.

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18996
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  Lestat le Lun 2 Oct 2017 - 10:25

Cronos c'est vachement bien, faut juste pas que Thomas soit de nouveau malade la veille.

_________________
- Tu lis beaucoup ?
- Ouaip, je suis à abonné à Nichons Magazine !
avatar
Lestat
Vampire alsacien
Vampire alsacien

Nombre de messages : 10902
Age : 35
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  nazgul666 le Dim 15 Oct 2017 - 9:43

Fin de la nuit Guillermo Del Toro :

- Le labyrinthe de Pan est toujours aussi beau, aussi incroyable
- Hellboy doit être le seul film de super-héros potable
- Cronos est pas mal du tout même si on sent que c'est un des premiers films du réal. Quelle idée de programmer le film le plus lent à 2h du mat ?
- Pacific Rim est toujous un putain de film badass.

Sinon j'ai vu Guillermo Del Toro en vrai : il est venu présenter la soirée mais il est revenu à 5h30 pour passer une heure à discuter puis à faire des autographes.

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18996
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  nazgul666 le Jeu 2 Nov 2017 - 0:55

Ce soir j'ai regardé Sinister qu'on m'avait chaudement conseillé. Un écrivain déménage dans une nouvelle maison où il y a eu des meurtres : normal, son approche de la littérature est de résoudre des crimes impunis. Évidemment ça ne va pas tout à fait tourner comme il l'aurait désiré. C'est assez classique dans le scénario et dans la réalisation. On y croise des gamins qui font flipper, un méchant avec un masque, un grenier dans lequel on entend des pas, des trucs qui surviennent de par derrière le héros. Bref, bien mais pas hyper extraordinaire.

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18996
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  nazgul666 le Ven 3 Nov 2017 - 11:04

Je suis allé voir Blade runner 2049 hier. Je suis déjà très satisfait parce que le film était annoncé à 20h30 et a débuté à 20h49. Blade runner 2049 à 20:49, mon esprit mathématique s'en réjouit.
Le rythme est très spécial, très lent au début avant une envolée (toute relative) vers la fin. Bref j'ai failli m'endormir 15 fois avant que je sois parfaitement réveillé. Le scénar est plutôt et Gosling plutôt bon. Par contre, les deux méchants sont pas top. Un bon moment quand même.

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18996
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  Lestat le Ven 3 Nov 2017 - 17:31

La Momie

Avec Tom Cruise.
Vu dans un élan de masochisme, vu que le film se fait défoncer de partout. Bon c'est ni génial ni même au niveau du film de Stephen Sommers qui le précède, mais c'est pas si mal, c'est fun, y'a des momies façon zombies des années 80, un clin d'oeil au Loup Garou de Londres et on nous annonce l'air de rien un univers étendu façon Marvel autour des Universal Monsters. Cool.
Quelques jours plus tard, on trouvait une cavité secrête dans la pyramide de Kheops. Coïncidence ? Je ne crois pas.

Au Revoir Là Haut
Je n'aime pas Albert Dupontel. Dans un élan de masochisme - et parce que ça fait 1000 ans que je me suis pas fait une toile au ciné, j'ai pris ce qu'il y avait, quoi-, je suis donc aller voir son dernier film que j'ai trouvé fort bon. Sans doute parce que ça ressemble pas trop à du Dupontel.
Bons acteurs, belle histoire, références surprenantes (on pense beaucoup au Fantôme de l'Opéra).
On pourra vaguement reprocher au film de tomber plutôt bien, à l'aube du centenaire de la guerre 14-18...

_________________
- Tu lis beaucoup ?
- Ouaip, je suis à abonné à Nichons Magazine !
avatar
Lestat
Vampire alsacien
Vampire alsacien

Nombre de messages : 10902
Age : 35
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  nazgul666 le Lun 20 Nov 2017 - 11:35

Lestat a écrit:Jodorowsky's Dune

Années 70, Star Wars n'est pas encore sorti. Alejandro Jodorowsky, auréolé du statut d'El Topo, débarque à Paris et se voit offrir carte blanche par le producteur Michel Seydoux. Jodo y voit l'occasion de réaliser le projet de sa vie, Dune.

Les planètes s'alignent d'ailleurs assez rapidement : Michel Seydoux accepte sans broncher les idées farfelues du Chilien fou tout comme le budget collosal pour l'époque pendant que Jodoroswy de son côté réussit l'improbable exploit de réunir tout ses premiers choix de casting (Salvador Dali, Orson Welles, Mick Jaeger, Alain Delon, son propre fils, David Carradine...) et les artistes hétéroclites qu'il sollicite (Moebius, Giger, Foss, Pink Foyd, Gong, Magma...). Pour les effets spéciaux, il fume un pétard avec Dan O'Bannon, qui a bossé sur le film de SF bricolo Dark Star de Carpenter, et l'embauche aussi sec.

Tous ce petit monde travaille d'arrache pied, et Dune fini par être entièrement storyboardé au sein d'un pavé colossal comprenant design, dessins préparatoires, mouvement de caméra (on y trouve notamment un plan séquence d'ouverture de malade mental)...Pendant ce temps, Brontis Jodorowsky (oui, je sais) est entraîné aux arts martiaux par la brutasse Jean-Pierre Vigneau pour pleinement camper Paul Atréides. Bref, Dune existe, il n'y a plus qu'à le tourner.

C'est là que ça commence à sentir le sapin, il manque 5 millions, on appelle au secours les Américains. Le fameux storyboard sous le bras, Seydoux et Jodo font le tour des producteurs qui lui répondent tous en substance que c'est génial, mais juste invendable.

Fin de l'histoire.

Jodo se tournera vers la bande dessinée, se consolant avec les Meta-Barons, la plupart des artistes embauchés, Giger en tête, se retrouveront sur Alien, que scénarisera d'ailleurs Dan O'Bannon après une bonne grosse dépression. Ou comment une épopée mystico-spatialo-kitsh-metaphysiquo-toutcequevouvoulé- de 12h deviendra le brouillon d'un film d'horreur de 2h.

Aujourd'hui, les artistes et comédiens principaux sont morts, Dan O'Bannon également, le fameux storyboard et ses idées visuelles les plus folles ont semé des graines de-ci de-là...Le Dune que pensa Jodorowsky n' a plus lieux d'être et ne verra sans doute plus jamais le jour. C'est d'ailleurs un peu émouvant, longtemps j'ai pensé que ce Dune n'existait vraiment que dans la tête déjà bien pleine de Jodoroswky, alors qu'il était prêt à 90%. Manque les 10% de transpiration du tournage.

Documentaire aussi jouissif que frustrant, Jodorowsky's Dune laisse entrevoir ce monstre magnifique qu'aurait pu être le film fini, tout en laissant quelque peu sceptique. Qui sait ce qu'aurait vraiment donné la confrontation entre le style lumineux de Moebius et la mélancolie biomécanique de Giger. Qui aurait cabotiné le plus entre Mick Jaeger et Salvador Dali. A quoi aurait ressemblé les effets de Dan O'Bannon, clairement pas taillé pour la tâche malgré la sympathie qu'il suscite. Dans la partie consacrée aux enfants de Dune, certes il y eu Alien et Star Wars, mais aussi Flash Gordon et les Maître de l'Univers avec Dolph Lundgren. Dune au final aurait-il moins ressemblé au chef d'oeuvre de Ridley Scott qu'à ces deux somptueux nanars ?

Nous ne le saurons jamais.

Dune reste une légende. C'est sans doute le mieux.

Je l'ai enfin vu hier (il attendait chez moi depuis février). Et je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis. Et j'ai bien peur de connaître la réponse. Salvador Dali, Amanda Lear... plus la volonté d'en faire un film psyché, plus les films toujours à la limite du grotesque de Jodo, je pense que ça aurait pu être un sacré nanar.

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18996
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  Cirse le Ven 24 Nov 2017 - 14:54

The square (Palme d'or festival Cannes cette année) : film dénonciateur suédois à classer dans "l'art et essai" interprété par de glorieux inconnus sur le rôle des réseaux sociaux qui influent sur nos opinions, nos réactions instinctives provoquées par des "buzzs" (quel horreur ce mot !) souvent aussi divers que saugrenus qui peuvent sérieusement polluer des esprits vélléitaires ! Egalement une critique féroce de l'art moderne dans les pays nordiques. Chez nous, il y a à Paris le centre G. Pompidou qui reste aussi laid que ce qu'il expose clown silent pale A voir malgré quelques longueurs (non-dits Question)
avatar
Cirse
Lourd son
Lourd son

Nombre de messages : 11941
Date d'inscription : 11/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://le-grand-escargot.com/cirse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  nazgul666 le Dim 3 Déc 2017 - 9:24

De retour (encore...) d'une nuit cinéma. Cette fois c'était une spéciale Tim Burton.

- Beetlejuice : vu de multiples fois dans ma jeunesse, il n'a pas vieilli du tout, bon peut-être certains effets spéciaux mais ça reste très honorable pour un film de 1988 (coucou Episode 1). Il est drôle, de mauvais goût, musicalement balancé... Idéal pour lancer une soirée. Beetlejuice, Beetlejuice, Beetlejuice.
- Edward aux mains d'argent : lui aussi je l'ai vu un paquet de fois mais il est tout bonnement incroyable, triste et déchirant avec quelques passages drôles. Quel superbe film !! J'étais à deux doigts de chialer tiens.
- Mars attacks : je l'ai vu plus d'une fois et, à chaque fois, je ne comprends pas trop qu'il y ait autant de monde qui l'aime. Il est drôle par moment mais ça s'arrête un peu là. Si j'ai bien compris les gens derrière moi, ils sont exactement du même avis. Le petit coup de mou de la soirée.
- Sleepy hollow : Sleepy ça veut dire somnolent, autant dire qu'à près de 4h du mat et une nuit précédente de 5, j'ai un peu trop souvent piqué du nez à mon goût. Pourtant qu'est-ce qu'il est beau ce film, qu'est-ce qu'il est réussi... Le présentateur de la soirée le disait comme le chef d’œuvre de Burton, je crois qu'il n'a pas tort (mais à égalité avec Edward quand même).

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18996
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  Lestat le Dim 3 Déc 2017 - 11:53

Fury

Un film de tank durant la WW2. C'est tendu, pas bien marrant, et les balles traçantes donnent un cachet surréaliste façon combat spatial. C'est très bon.

Francesca

Quand un gars à vu tout les Argento, tous les Fulci, tous les Martino et est resté bloqué dans les années 80, ça donne Francesca. Pas déplaisant, quoique un peu abscons.

_________________
- Tu lis beaucoup ?
- Ouaip, je suis à abonné à Nichons Magazine !
avatar
Lestat
Vampire alsacien
Vampire alsacien

Nombre de messages : 10902
Age : 35
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre dernière toile

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum