Max Raabe: Gelsenkirchener Barock

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Max Raabe: Gelsenkirchener Barock

Message  JoelRobuchon le Lun 17 Nov 2008 - 22:44

Max Raabe: Gelsenkirchener Barock


Autant le dire tout de suite, j'ai failli mettre cet artiste dans le topic "Ring ring ring..." qui regroupe tous les artistes ringards. Mais il faut bien admettre que ce très beau morceau mérite amplement un topic à lui tout seul.

Pratiquement inconnus en France, Max Raabe et l'Orchestre du Palace font le bonheur des maisons de retraites outre-Rhin et de tous les amateurs de mauvais goût désuet. La spécialité du groupe: déterrer de vieilles chansons du Cabaret allemand des années folles aux années 30. Tout y passe, le chanteur est un concept à lui tout seul: gomina dans les cheveux et accoutrement de pingouin mondain, mimiques théâtrales et air de pince-sans-rire, diction des paroles volontairement archaïque (aaah ce roulage de rrrr...^^). Quant à l'orchestration, elle reflète l'atmosphère de l'époque si bien que cette musique semble sortir d'un vieux transistor poussiéreux.



Le monde musical de Max Raabe est fait de tous les clichés possibles et imaginables: amants cachés dans le placard, ladies en sautoir qui couchent avec le premier groom de l'hôtel venu... Le paroxysme étant atteint quand l'orchestre reprend de la pop moderne comme Oops!... I Did It Again de Britney Spears ou Sex Bomb de Tom Jones... à la sauce années folles of course!

Version de Tainted Love façon Mistinguett


Et quand ce ne sont pas des reprises, Max Raabe déterre du tombeau des souvenirs de vieilles chansons oubliées comme Das Nachtgespenst dont le refrain aurait le mérite d'être classé dans le top 10 des airs les plus entêtants de tous les temps.



Alors Max Raabe c'est de la daube ou pas? Indéniablement, la question ne se pose pas. Le groupe arrive à créer un univers suffisamment cohérent pour être pris au deuxième, troisième, quatrième degré. En bref, Max Raabe se déguste comme un objet autre, provenant d'un espace-temps différent où il conveindrait d'oublier tous les canons esthétiques actuels pour sauvegarder sa santé mentale. A consommer avec une extrême modération, comme l'eau de Cologne, la naphtaline et la jouvence de l'Abbée Soury!
avatar
JoelRobuchon
Ségolène Reinale
Ségolène Reinale

Nombre de messages : 6908
Date d'inscription : 12/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum