Le temps des bouffons de Fallardeau [Ciné/Critique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le temps des bouffons de Fallardeau [Ciné/Critique]

Message  Richard Parker le Ven 19 Jan 2007 - 23:55

Lien pour le telecharger
http://trakenrad.ctech.ca/


Salut a tous,
Cette fois on entre dans le vif du sujet avec ce court métrage d'une durée de 17 minutes (vous n'avez pas d'excuses pour ne pas le voir diable ) d'un grand séparatiste quebecois : Pierre Fallardeau.
Durée de 17 minutes.


Tourné en 1985 mais finalisé plusieurs années plus tard, Le temps des
bouffons se veut un documentaire pamphlétaire dénonçant le régime
colonialisme imposé au peuple québécois depuis la conquête anglaise.
Le banquet du Beaver Club sert à Falardeau de prétexte à la critique
sociale: «C'est toute l'histoire du Québec en raccourci. Toute la
réalité du Québec en résumé : claire, nette pour une fois, comme
grossie à la loupe.»
Source : http://trakenrad.ctech.ca/infos.txt



LE TEMPS DES BOUFFONS (1985)
Pierre Falardeau

Par Marc-André Russell

À prime abord, j’aimerais faire quelque chose de particulier pour ce film. Je dois vous mentionner que je n’ai réussi qu’à me procurer qu’une copie médiocre de ce court métrage. En 1985, M. Falardeau avait fait le film gratuitement, c’était en quelque sorte sa façon d’exprimer sa colère face au régime politique et économique de l’époque, toujours aussi présent en 2004. Je n’attribue aucune note à ce film, puisque je trouve inapproprié le fait de critiquer un ouvrage comme celui ci. On peut en critiquer son sens politique, certes, mais c’en n’est nullement le but. Je vous laisse donc mon commentaire sur un film en considérant que tous Québécois devraient l’écouter une fois dans sa vie. C’est un documentaire à voir, mais pas à revoir.

Ce court métrage débute avec des images de citoyens du Ghana, célébrant le régime britannique un peu avant qu’il réclame son indépendance en 1957. Le temps des bouffons, c’est une soirée au Beaver Club, un groupe de la haute bourgeoisie de Montréal. «Les bourgeois pleins de marde d’aujourd’hui déguisés en bourgeois pleins de marde d’autrefois célèbrent le bon vieux temps. Ce bon vieux temps, c’est la Conquête de 1760.» Le cinéaste nous présente tour à tour les têtes d’affiche de la soirée, la haute bourgeoisie anglaise de Montréal ainsi que d’anciens ministres fédéraux, tous en conflit d’intérêts. Certains plans sont très savoureux, en particulier celui où l’on voit Marc Lalonde (#2 sous le règne de Trudeau, maintenant P.D.G. de la Citibank of Canada) danser sur la musique canadian. Comme dit Falardeau, Lalonde c’est un épais, pis il danse comme un épais.

Sans aucun sens de l’éthique et aucune limite dans la vulgarité de ses propos, Falardeau mérite une attention particulière. Un langage vulgaire et une image peu recherchée sont deux taches sur le travail du réalisateur. L’ensemble de la pellicule a été imprimée par une caméra amateur. Bref, n’est-ce peut être pas un grand film, mais c’est tout de même un indispensable pour n’importe quel cœur souverainiste.

Somme toute, Le Temps des Bouffons est sans aucun doute un court métrage qui a laissé sa marque dans l’univers du cinéma québécois. Autant par son humour grinçant que par son point de vue frappant sur une réalité touchant le Québec depuis des générations. La critique de Falardeau ne peut passer inaperçue, cette fois. Sa critique de la société québécoise, qu’on retrouve souvent au deuxième degré dans ses films, est ici très explicite. Pour comprendre Falardeau, on doit comprendre le personnage qu’il est. Bref, on aime, ou on déteste.
Source : http://www.panorama-cinema.com/html/critiques/tempsdesbouffons.htm

Inutile de vous dire que j'ai adoré ce court métrage.Je l'ai vu lors de mon premier voyage et l'ai racheté ce matin même avant de decouvrir alors que je voulais vous en parler qu'il etait dispo gratuitement sur le net (du moins c'est ce qui semble)


Fallardeau a aussi réalisé la série connu de tous ici : Les "Elvis Gratton"
Caricature du beauf quebecois en 3 films.

A ne voir qu'en presence d'un éclairé qui pourra vous expliquer le second degré de ces films insaisisable pour un étranger fraichement débarqué dans ce beau pays.



Le temps des bouffons le film :

http://trakenrad.ctech.ca/

Bravo messieur Falardeau.
avatar
Richard Parker
Sorcier ouzbek
Sorcier ouzbek

Nombre de messages : 933
Date d'inscription : 19/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://pascal-ti-punch.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps des bouffons de Fallardeau [Ciné/Critique]

Message  André le Sam 20 Jan 2007 - 5:07

Un bel hommage à tous les rois nègres blancs de tous les temps. enfin je voulai dire à tous les bouffons évidemment.
avatar
André
Melmacien
Melmacien

Nombre de messages : 18450
Age : 559
Date d'inscription : 10/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://le-grand-escargot.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps des bouffons de Fallardeau [Ciné/Critique]

Message  Richard Parker le Dim 21 Jan 2007 - 19:02

Voila andré.

pour planter le décor :

Jusqu'aux années 60 les anglais dirigeaient le Quebec et Montréal en particulier.

Les francais habitaient les quartiers pauvres et n'avaient pas le droit de parole ni accés aux postes importants.
Les franco passaient la vie dans leurs usines pendant que les anglais en ramassaient les bénéfices dans leurs propriétés sublimes du centre ou de l'ouest de la ville.

Le mot d'ordre des anglophones envers les francais etait "SPEAK WHITE" (Ce qui voulait dire parlez anglais et qui représente bien l'estime que les anglais avaient pour les Francais).

Et cela a duré de longues très longues années pendant lesquelles cette petite bourgoisie (si ridicule lors de ce reportage : "We are beautiful" ) a su s'installer si profondement aux divers postes d'importance qu'ils le sont encore aujourd'hui.
avatar
Richard Parker
Sorcier ouzbek
Sorcier ouzbek

Nombre de messages : 933
Date d'inscription : 19/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://pascal-ti-punch.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps des bouffons de Fallardeau [Ciné/Critique]

Message  André le Dim 21 Jan 2007 - 19:25

Richard Parker a écrit:Voila andré.

pour planter le décor :

Jusqu'aux années 60 les anglais dirigeaient le Quebec et Montréal en particulier.

Je sais Richard, n'oublie pas que je suis très vieux que le "Vive le Québec libre" des indépendantistes, et le "Je vous ai compris" du grand Charles, faisaient parti des choses dont la télé parlait régulièrement entre 1965 et 1970.
avatar
André
Melmacien
Melmacien

Nombre de messages : 18450
Age : 559
Date d'inscription : 10/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://le-grand-escargot.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps des bouffons de Fallardeau [Ciné/Critique]

Message  Richard Parker le Dim 21 Jan 2007 - 19:46

C'est tout a ton honneur André.

Pour ma part je decouvre tout ca.

Je decouvre ici des gens de tous les ages qui sont fiers.
Fiers de faire vivre leur culture.
Fiers de leur histoire encore fraiche et de ceux qui ont trimés sous l'oppression anglaise.
Fiers de leur langue (menacée ici).
Et dieu que ca fait du bien.

Certes ils ne sont pas tous comme çà, mais de très nombreuses personnes que j'ai pu rencontrer le sont.

Et ici aussi (et ce a tout age) ils s'en rappellent du grand Charles comme tu dis à juste titre.
avatar
Richard Parker
Sorcier ouzbek
Sorcier ouzbek

Nombre de messages : 933
Date d'inscription : 19/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://pascal-ti-punch.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps des bouffons de Fallardeau [Ciné/Critique]

Message  André le Dim 21 Jan 2007 - 19:58

Richard Parker a écrit:.....Et ici aussi (et ce a tout age) ils s'en rappellent du grand Charles comme tu dis à juste titre.

Nous aussi on s'en souvient du Grand Charles, il était tellement grand et à chaque fois qu'il passait nous dire bonjour au grand escargot il se cognait la tête au plafond mansardé de l'escalier qui descend à la cave à vins, et à chaque fois c'était la même chose il gueulait comme un putoi "Bordel de merde quel escarlier à la con ! ! ! ! ".

Sacré Charles va.
avatar
André
Melmacien
Melmacien

Nombre de messages : 18450
Age : 559
Date d'inscription : 10/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://le-grand-escargot.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps des bouffons de Fallardeau [Ciné/Critique]

Message  nazgul666 le Dim 21 Jan 2007 - 21:05

Moi j'ai pas connu cette époque, et j'ai pas connu le Québec.
Qu'est ce qu'on devait se marrer alors.

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18975
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps des bouffons de Fallardeau [Ciné/Critique]

Message  Richard Parker le Dim 21 Jan 2007 - 21:28

Qu'est ce qu'on devait se marrer alors.
Question
lapin compris
avatar
Richard Parker
Sorcier ouzbek
Sorcier ouzbek

Nombre de messages : 933
Date d'inscription : 19/07/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://pascal-ti-punch.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le temps des bouffons de Fallardeau [Ciné/Critique]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum