Poêtes éternels

Répondre au sujet

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  Attila le Mar 31 Mai 2005 - 16:45

Parfois dans les limbes du soir
Je me prends pour un poète
Quand cette brume de désespoir
Et que cette fumée m'entètent.

Mais le matin me surveille ,
Me trouvant encore alangui,
De sa rosée me lave et m'éveille
Me tirant des songes de la nuit .

Je me dit alors que je ne suis poète
Et que jamais ne le serais,
Que l'oubli sournoisement me guette
Pour dans la terre m'enfoncer.
avatar
Attila
Grand suzerain de tous les ducs
Grand suzerain de tous les ducs

Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 01/02/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  André le Mar 31 Mai 2005 - 17:25

C'est de toi?
avatar
André
Melmacien
Melmacien

Nombre de messages : 18450
Age : 559
Date d'inscription : 10/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://le-grand-escargot.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  Attila le Mar 31 Mai 2005 - 17:28

oui
avatar
Attila
Grand suzerain de tous les ducs
Grand suzerain de tous les ducs

Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 01/02/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  André le Mar 31 Mai 2005 - 17:39

C'est beau.
avatar
André
Melmacien
Melmacien

Nombre de messages : 18450
Age : 559
Date d'inscription : 10/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://le-grand-escargot.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  Attila le Mer 1 Juin 2005 - 10:08

Meme les barbares pleurent !!!

Enfin sauf Conan... mais bon, lui c'est un cas particulier. En plus depuis qu'il s'est installé, il est insupportable !
avatar
Attila
Grand suzerain de tous les ducs
Grand suzerain de tous les ducs

Nombre de messages : 400
Date d'inscription : 01/02/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  Chuipulà le Ven 12 Aoû 2005 - 18:45

Superbe chanson des Wriggles (qui d'habitude sont plus... triviaux)

Le goût des filles


Elle a bon goût
La bouche des filles
Elle est pleine de joues
De dents et de papilles
On s'enroule dans leur palais
Elles ont bon goût les filles et leur baisers

Elle a bon goût
La peau des filles
De l'épaule au genou
Des genoux aux chevilles
On croque dans la chair de leurs fesses
Elles ont bon goût les filles et leurs caresses

Il a bon goût
Le coeur des filles
Malgré le flou
Qui souvent le maquille
On s y love dans du velours
Elles ont bon goût les filles et leur amour

Elle a pas de goût
L'absence des filles
Tous ces soirs où
Seul on se deshabille
Où seul on cherche en vain entre les draps
A retrouver le goût des filles qui n'y sont pas
avatar
Chuipulà
Bougnat alsacien
Bougnat alsacien

Nombre de messages : 739
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  Cirse le Mar 8 Nov 2005 - 13:42

SOLDIER BOY (Paul Rodgers, vocaliste dans le groupe FREE)

I am a soldier boy
Standing on the battlefield.
And I hear the bugle call,
Calling me to my destiny
All around me
People falling down.
Standing on the battlefield.

I am a soldier boy
Standing on the battlefield.
Oh the sky is red overhead
Burns my eyes like a fireball.
All around me is
People falling down.
Standing on the battlefield.

To El Nin from cirse biz_joue
avatar
Cirse
Lourd son
Lourd son

Nombre de messages : 11901
Date d'inscription : 11/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://le-grand-escargot.com/cirse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  Cirse le Mar 6 Déc 2005 - 23:38

In the town, where I was born
Lived a man who sailed to sea
And he told us of his life
In the land of submarines

So we sailed up to the sun
Till we found the sea of green
And we lived beneath the waves
In our yellow submarine

Refr.
We all live in a yellow submarine
Yellow submarine Yellow submarine
We all live in a yellow submarine
Yellow submarine Yellow submarine

And our friends are all on board
Many more of them live next door
And the band begins to play

too too too too toutou tou toutou, tou tou tou tou toutou toutou toutou tout..

Refr.

As we live a life of ease
Everyone of us has all we need
Sky of blue and sea of green
In our yellow submarine.....

REFR.
avatar
Cirse
Lourd son
Lourd son

Nombre de messages : 11901
Date d'inscription : 11/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://le-grand-escargot.com/cirse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  hiddenplace le Lun 19 Déc 2005 - 0:27

J'écoute Qui de nous deux, et aucun doute, -M- est un poète dans la lune mais pourtant proche du commun des mortels (dommage qu'il n'y ait pas la musique, somptueuse) :

Peau de fleur

J’remonte
A la racine
De mes pensées intimes
Quand je pleure

Pleurer
Me fait grandir
Pleurer
Me fait pousser
Comme une fleur

Une danse en transe
Une transcendance
Quand ma sève pense
Ma substance

J’étais desséché
Je n’avais pas pleuré
Depuis longtemps

Je suis
Ton pot de fleur
Je suis
A fleur de peau
Si tu savais

Une danse en transe
Une transcendance
Quand ma sève pense
Ma substance

_________________
Totorette sur une balançoire dans un champ de tournesols...

Qui veut des ravioli ?
forum sympa !
avatar
hiddenplace
A l'ombre d'une grande feuille de bananier
A l'ombre d'une grande feuille de bananier

Nombre de messages : 7666
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kriblogs.com/hiddenplace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  hiddenplace le Jeu 29 Déc 2005 - 22:25

LES CHIENS DE FAÏENCE, Jeanne Cherhal

Une fois comme ça
tu serais venu vers moi
t'aurais parlé
très peu mais juste assez
un mot idiot
ça peut quand même tenir chaud
c'est là tout bas
et c'est dit rien que pour toi

Silence on pense
on est des chiens de faïence
les yeux peureux
on a les mêmes mon vieux
tu vas pas bien
et moi je trace mon chemin
t'es là tu doutes
tu reconnais plus la route

Moi qui n'ai jamais rien su faire
je veux te sortir de l'hiver

Un mur c'est dur
à démolir ça c'est sûr
et là tu vois
y a un mur autour de toi
il est discret
mais plus solide que jamais
c'est con le béton
quand ça prend c'est pour de bon

Tu pleures du coeur
t'es enfermé dans ta peur
tu perds tes repères
mais t'es toujours mon père


Moi qui n'ai jamais rien su faire
je veux te sortir de l'hiver

Mais un matin
tu diras je reviens de loin
t'auras retrouvé
le goût de respirer
ton mal enfin
ira crever dans un coin
et en riant
tu marcheras droit devant

Ce matin-là
tu t'approcheras de moi
pour me parler
très peu mais juste assez
des mots très beaux
qui sauront me tenir chaud
dans la lumière
tu seras sorti de l'hiver
dans la lumière
tu seras sorti de l'hiver

_________________
Totorette sur une balançoire dans un champ de tournesols...

Qui veut des ravioli ?
forum sympa !
avatar
hiddenplace
A l'ombre d'une grande feuille de bananier
A l'ombre d'une grande feuille de bananier

Nombre de messages : 7666
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kriblogs.com/hiddenplace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  Grrr le Sam 31 Déc 2005 - 1:26

Oulàlà , c'est pas très gai tout ça , il y en a une que la totorette m'a fait découvrir:

les ciseaux pointus



la maîtresse m'a mis du scotch sur la bouche

les autres ont dit bien fait t'avais qu'à pas parler

ils sont cons les autres

j'aimerais bien avoir des ciseaux avec des bous pointus

après on est allé dans la grande salle qui pue

il caille toujours là d'dans. dans mon verre j'avais douze ans

pour être plus grande j'l'ai mis a l'envers

j'aimerais bien avoir des ciseaux avec des bouts pointus

la grosse bonne femme nous a servi encore d'la soupe à l'alphabet

moi j'voulais pas en avaler la grosse bonne femme elle m'a forcé

exprès j'ai tout dégobillé

j'aimerais bien avoir des ciseaux avec des bouts pointus.


Et puis une qui me donne bien la pêche:

Know your enemy

Huh!
Yeah, we’re comin’ back then with another bombtrack
Think ya know what it’s all about
Huh!
Hey yo, so check this out
Yeah!
Know your enemy!

Come on!

Born with insight and a raised fist
A witness to the slit wrist, that’s with
As we move into ’92
Still in a room without a view
Ya got to know
Ya got to know
That when I say go, go, go
Amp up and amplify
Defy
I’m a brother with a furious mind
Action must be taken
We don’t need the key
We’ll break in

Something must be done
About vengeance, a badge and a gun
’cause I’ll rip the mike, rip the stage, rip the system
I was born to rage against ’em

Fist in ya face, in the place
And I’ll drop the style clearly
Know your enemy...know your enemy!

Yeah!

Hey yo, and dick with this...uggh!
Word is born
Fight the war, fuck the norm
Now I got no patience
So sick of complacence
With the d the e the f the I the a the n the c the e
Mind of a revolutionary
So clear the lane
The finger to the land of the chains
What? the land of the free?
Whoever told you that is your enemy?

Now something must be done
About vengeance, a badge and a gun
’cause I’ll rip the mike, rip the stage, rip the system
I was born to rage against ’em

Now action must be taken
We don’t need the key
We’ll break in

I’ve got no patience now
So sick of complacence now
I’ve got no patience now
So sick of complacence now
Sick of sick of sick of sick of you
Time has come to pay...
Know your enemy!

Come on!
Yes I know my enemies
They’re the teachers who taught me to fight me
Compromise, conformity, assimilation, submission
Ignorance, hypocrisy, brutality, the elite
All of which are american dreams




Et celle-ci que j'aimeuh bien (parce que je l'ai entendu en live pitêtre):


Tête en l'air
Sur la terre des damnés, tête en l'air,
Étranger aux vérités premières énoncées par des cons,
Jamais touché le fond de la misère
Et je pleure, et je crie et je ris au pied d'une fleur des champs,
Égaré, insouciant dans l'âme du printemps, coeur battant,
Coeur serré par la colère, par l'éphémère beauté de la vie.

Sur la terre, face aux dieux, tête en l'air,
Amoureux d'une émotion légère comme un soleil radieux
Dans le ciel de ma fenêtre ouverte
Et je chante, et je lance un appel aux archanges de l'Amour.
Quelle chance un vautour, d'un coup d'aile d'un coup de bec
Me rend aveugle et sourd à la colère à la détresse de la vie.

Sur la terre, tête en l'air, amoureux,
Y'a des allumettes au fond de tes yeux,
Des pianos à queue dans la boîte aux lettres,
Des pots de yaourt dans la vinaigrette
Et des oubliettes au fond de la cour...

Comme un vol d'hirondelles échappé de la poubelle du ciel...
avatar
Grrr
Nalrem du dimanche
Nalrem du dimanche

Nombre de messages : 1245
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  Lestat le Sam 15 Avr 2006 - 15:53

Dans le pays pas très loin d'ici
Dans un pays plat
Aussi plat qu'un plat
Aussi petit qu'un petit confetti
Il n'y avait pas de loi
Et chacun pour soi

Il avait un tout petit zizi
Et un grand cul le père Ubu
Sa madame était une femme infâme
Et toute dodue la mère Ubu
Bêtes et méchants
Les deux emmerdants
N'aimaient que l'argent
Et la crème Mont-Blanc
Il avait un plan pour le coup d'état
Pour le pan pim pan
A coup de bazooka

Il avait un tout petit zizi
Et un grand cul le père Ubu
Sa madame était une femme infâme
Et toute dodue la mère Ubu
Puis un jour vena
Où Ubu et le Roi
Se rencontra, twist ya ya ya
Après l'entrevue, tout à cul
Merdre dit Ubu, et le Roi est mouru

Il avait un tout petit zizi
Et un grand cul le père Ubu
Sa madame était une femme infâme
Et toute dodue la mère Ubu

_________________
- Tu lis beaucoup ?
- Ouaip, je suis à abonné à Nichons Magazine !
avatar
Lestat
Vampire alsacien
Vampire alsacien

Nombre de messages : 10887
Age : 34
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  hiddenplace le Jeu 20 Avr 2006 - 14:13

Petit caillou
Amélie-les-crayons

Un p'tit caillou a cogné ma chaussure
Il m'a dit "Ouille ! Vous êtes dure,
Il y a que des rendez-vous,
Je pars avec vous."

J’ai ramassé le joli p’tit caillou
Je l’ai glissé dans le trou
De ma poche abîmée
Et je m’en suis allée

Le p’tit caillou qui tremble dans ma doublure
Est bien plus doux qu’il n’est dur
Il me chatouille la hanche
Pour que je penche

C’est mon trésor, mon doudou
A mon p’tit caillou je dis tout
Il accompagne mes saisons
Tant qu’il est là il fait bon !

Petit caillou, je n’aimerais que vous (bis)

Un bel homme a cogné ma voiture
Il m’a dit « Vous, vous êtes mûre !
Il y a de la place sous mon toit
J’vous emmène avec moi. »

J’ai suivi l’homme aux cheveux fous
On s’est mis sens dessus dessous
J’ai enlevé mon manteau
J’avais bien trop chaud

Petit caillou, soyez pas jaloux
Petit caillou, je ne savais pas,
Que l’amour ça s’partage pas
Ca se multiplie, à l’infini.

_________________
Totorette sur une balançoire dans un champ de tournesols...

Qui veut des ravioli ?
forum sympa !
avatar
hiddenplace
A l'ombre d'une grande feuille de bananier
A l'ombre d'une grande feuille de bananier

Nombre de messages : 7666
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kriblogs.com/hiddenplace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  ninjardin le Jeu 20 Avr 2006 - 20:57

là haut sur la montagne
les 2 pieds les 2 mains dans la merde
là haut sur la montagne
il y avait un gros cul
il y avait un gros cul

un gros curé de campagne
les 2 pieds les 2 mains dans la merde
un gros curé de campagne
qui astiquait son bout
qui astiquait son bout

son bouquin de priere
les 2 pieds les 2 mains dans la merde
son bouquin de priere
pour confesser un con
pour confesser un con

un condamner à mort
les 2 pieds les 2 mains dans la merde
un condamner à mort
qui avait trop baisé
qui avait trop baisé

baisé les pieds de la vierge
les 2 pieds les 2 mains dans la merde
baisé les pieds de la vierge
de la sainte ierge qui pue
de la sainte vierge qui pue

qui purifie le monde
les 2 pieds les 2 mains dans la merde
qui purifie le monde
le monde de là haut
le monde de là haut

là haut sur la montagne
(bis repetitia)

_________________
In pejori optimi sumus (c'est dans le pire que nous sommes les meilleurs)
avatar
ninjardin
J'ai trouvé un avatar d'occaz
J'ai trouvé un avatar d'occaz

Nombre de messages : 6457
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  JoelRobuchon le Ven 21 Avr 2006 - 14:50

Je suis tombé sur un poème écrit par mon client sur son blog.

L'homme de l'ombre


A n'importe quel moment demain... je mentirai et dirai que je vais bien
Je dirai oui quand je penserai non...
Et à n'importe quel moment demain... le soleil cessera de briller
C'est un homme de l'ombre qui me l'a dit
Et à n'importe quel moment demain...
La pluie commencera à jouer... au jeu que je connaissais...
Comme aucun autre, je le connaissais par coeur,
Mais l'homme de l'ombre à l'intérieur, l'a fait partir....

Oh non, lâche ma main...
Oh non, pas maintenant je suis vidé...
Tu es à nouveau venu vers moi... ou était-ce moi qui suis venu vers toi ?
L'homme de l'ombre...

A n'importe quel moment demain... une partie de moi va mourir
Et une nouvelle va naître...
A n'importe quel moment demain... j'en aurai marre de demander 'pourquoi?'
Marre de toute l'obscurité que j'ai porté...

A n'importe quel moment demain...
J'essaierai de faire ce qui est bon... donner un sens à tout ce que je peux!
A n'importe quel moment demain...
Je ferai semblant de voir la lumière....
C'est juste que j'essaierai, l'homme de l'ombre...

Le soleil est ici à nouveau.
Ne cherche-t-il pas à se reposer..?
A devenir aveugle et partir...?
Dans la lumière une fois de plus
Ca ne te rend pas triste de voir tant d'amour renié ?
Ne rien voir d'autre que l'homme de l'ombre à l'intérieur....

Oh non, lâche ma main.
Oh non, pas maintenant je suis vidé...
Tu es à nouveau venu vers moi ou était-ce moi qui suis venu vers toi ?
L'homme de l'ombre...

Oh si tu viens pour me sauver...
Maintenant serait parfait
S'il te plaît, si tu viens pour me sauver...
Maintenant serait parfait ... !
avatar
JoelRobuchon
Ségolène Reinale
Ségolène Reinale

Nombre de messages : 6908
Date d'inscription : 12/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  nazgul666 le Ven 21 Avr 2006 - 16:17

Tu veux pas plutôt lui donner l'adresse du forum triste?

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18955
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  JoelRobuchon le Ven 21 Avr 2006 - 17:43

Bah pourtant quand tu vois son blog... L'épitome du sybaritisme le plus cru ce garçon.
avatar
JoelRobuchon
Ségolène Reinale
Ségolène Reinale

Nombre de messages : 6908
Date d'inscription : 12/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  ninjardin le Ven 21 Avr 2006 - 18:01

JoelRobuchon a écrit:Bah pourtant quand tu vois son blog... L'épitome du sybaritisme le plus cru ce garçon.



je de quoi? j'ai pas saisi le sens de ce que tu voulais dire mon jojo voudrais tu donc eclairer ma lanterne mon amuuuur

Bave

_________________
In pejori optimi sumus (c'est dans le pire que nous sommes les meilleurs)
avatar
ninjardin
J'ai trouvé un avatar d'occaz
J'ai trouvé un avatar d'occaz

Nombre de messages : 6457
Date d'inscription : 12/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  JoelRobuchon le Lun 24 Avr 2006 - 10:02

Ca veut dire qu'ils font la fête. Toujours. Tout le temps. Indéfiniment et ce, avec une certaine inscoucience voire une certaine oisiveté.

Oh, allez j'ouvre la valve pour que se déversent les serviteurs du bonheur.

Là!
avatar
JoelRobuchon
Ségolène Reinale
Ségolène Reinale

Nombre de messages : 6908
Date d'inscription : 12/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  bouly le Jeu 18 Mai 2006 - 15:53

One Rainy Wish

Golden rose, the color of the dream I had
Not too long ago
A misty blue and the lillac too
A never to grow old.

A there you were under the tree of song
Sleeping so peacefully
In your hand a flower played
A waiting there for me.

I have never
Laid eyes on you
Not before
This timeless day
But you woke and whoa
Smiled my name
And you stole
My heart away
A stole my heart away little girl, yeah
All right !

Golden rose, the color of the dream I had
Not too long ago
Misty blue and lillac too
A never to grow old.

Golden rose, the color of the dream I had
Misty blue and lillac too
Golden rose, the color of the dream I had
Misty blue and lillac too
Gold and rose, gold are rose, gold and rose.

Its only a dream
Id love to tell somebody about this dream
The sky was filled with a thousand stars
While the sun kissed the mountains blue
And eleven moons played across rainbows
Above me and you.
Gold and rose the color of the velvet walls surround us.
avatar
bouly
Rêveuse du Dévonien
Rêveuse du Dévonien

Nombre de messages : 2869
Age : 38
Date d'inscription : 15/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  JoelRobuchon le Jeu 18 Mai 2006 - 17:57

[mode Mister Pignon on]


J'ai rien compris mais c'est très beau quand même.
avatar
JoelRobuchon
Ségolène Reinale
Ségolène Reinale

Nombre de messages : 6908
Date d'inscription : 12/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  nazgul666 le Dim 21 Mai 2006 - 22:57

JoelRobuchon a écrit:[mode Mister Pignon on]

/kill all MisterPignon

_________________
Aujourd'hui on préfère une uniforme laideur à une beauté anarchique.
The masses are asses
Rêve américain, cauchemar indien, pogo avec les loups!
Signé
avatar
nazgul666
Gentleman pervers
Gentleman pervers

Nombre de messages : 18955
Age : 39
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

LA BELLE DE CADIX

Message  Cirse le Jeu 8 Juin 2006 - 12:36

La belle de cadix a des yeux de velours
La belle de Cadix vous invite à l'amour
Les caballeros sont là si dans la posada
On apprend qu'elle danse!
Et pour ses jolis yeux noirs les hidalgos le soir
Viennent tenter la chance coeur
Mais malgré son sourire et son air engageant
La belle de cadix ne veut pas d'un amant
chica-chica-chic, Ay Ay Ay ! chica-chica-chic Ay Ay Ay,
Ne veut pas d'un amant !!!

La belle de cadix a des yeux langoureux
La belle de cadix a beaucoup d'amoureux
Juanito de Cristobal tuerait bien son rival
Un soir au clair de lune !!
Et Pedro le matador pour l'aimer plus encor'
Donnerait sa fortune !!!!!!
Mais malgré son sourire et son air engageant
La belle de Cadix n'a jamais eu d'amants
chica-chica-chic Ay Ay Ay ! chica-chica-chic Ay Ay Ay,
N'a jamais eu d'amants !!!!

La belle de cadix est partie un beau jour
La belle de cadix est partie sans retour !
Elle a dansé une nuit dans le monde et le bruit
Toutes les seguidillas !
Et puis dans le clair matin elle a pris le chemin
Qui mène à Santa Filla :?

La belle de cadix n'a jamais eu d'amant
La belle de Cadix est entrée au couvent
Chica-chica-chic Ay Ay Ay ! chica-chica-chic Ay Ay Ay ,
chi-ca chi-ca chic Ay Ay Ay
Est entrée au couvent
Ayyyyyyyyyyyyyyyyyyyy !!!!!

à chanter sans modération dans sa SDB Very Happy
(Auteur/ Compositeur = Maurice VANDAIR, Francis LOPEZ - 1946)
avatar
Cirse
Lourd son
Lourd son

Nombre de messages : 11901
Date d'inscription : 11/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://le-grand-escargot.com/cirse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  Gimdolf_Fleurdelune le Jeu 8 Juin 2006 - 13:37

    Vieux classique des troisièmes mi-temps ou des vestiaires ...

    Un jour la p’tite Huguette; Tripote moi la bite avec les doigts
    Un jour la p’tite Huguette, s’en revenait des bois
    S’en revenait des bois

    En chemin elle rencontre; Tripote moi la bite avec les doigts
    En chemin elle rencontre, un étudiant en droit
    Un étudiant en droit

    Il la prend, il la baise; Tripote moi la bite avec les doigts
    Il la prend, il la baise sur le foin qu’était là
    Sur le foin qu’était là

    Le foin était si sec; Tripote moi la bite avec les doigts
    Le foin était si sec, qu’il en faisait « cracra »
    Qu’il en faisait « cracra »

    Alors arriva sa mère; Tripote moi la bite avec les doigts
    Alors arriva sa mère, qui lui parle comme ça
    Qui lui parle comme ça

    « Mais que fait tu ma fille »; Tripote moi la bite avec les doigts
    « Mais que fait tu ma fille, dans cette position là »
    « Dans cette position là »

    « Je fais ma petite prière »; Tripote moi la bite avec les doigts
    « Je fais ma petite prière, au grand Saint-Nicolas »
    « Au grand Saint-Nicolas »

    « Baise, baise ma fille »; Tripote moi la bite avec les doigts
    « Baise, baise ma fille, de ça on en meure pas »
    « De ça on en meurt »

    « Et si jamais t’en meures »; Tripote moi la bite avec les doigts
    « Et si jamais t’en meures, sur ta tombe on mettra »
    « Sur ta tombe on mettre » « Ci gît la petite Huguette »; Tripote moi la bite avec les doigts
    « Ci gît la petite Huguette, qui est morte en faisant ça »
    « Qui est morte en faisant ça »
avatar
Gimdolf_Fleurdelune
Nuage radioactif
Nuage radioactif

Nombre de messages : 652
Age : 43
Date d'inscription : 12/09/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://debilotron.lolforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  Black.Acid.VaselinE le Mar 18 Juil 2006 - 16:02

Faith No More
< Mike Bordin: Drums; Roddy Bottum: Keyboards;
Billy Gould: Bass Guitar; Jim Martin: Guitar;
Mike Patton: Vocals >
( Angel Dust [Slash Records, 1992] )
--------------------------------------------------------------------------------
I started this
It's all for me
What's yours is mine and mine is mine
That's plain to see
So give it up
I've got to have
I SWALLOW, I SWALLOW, I SWALLOW, I SWALLOW
Be aggressive
B-e aggresive
B-e-a-g-g-r-e-s-s-i-v-e-
What someone else
Would leave behind
And spit it out, let's go to waste
I claim as mine
You're my flovor of the week
I SWALLOW, I SWALLOW, I SWALLOW, I SWALLOW
Tall and reckless
Ugly seed
Reach down my throat
You filthy bird
That's all I need
This empty pit
I've got to feed
To prove I'm fit
A healthy man
I've got to be
Malnutrition, my submission
You're the master
And I take it on my knees
Ejaculation
Tribulation
I SWALLOW, I SWALLOW, I SWALLOW, I SWALLOW
Be aggressive
B-e aggresive
B-e-a-g-g-r-e-s-s-i-v-e-
Go, Fight, Go, Fight, Go, Fight, Go, Fight, Win


si je devais reprendre une chanson un jour, ca serait celle là!
avatar
Black.Acid.VaselinE
Sans part à Ben

Nombre de messages : 10002
Age : 30
Date d'inscription : 13/05/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poêtes éternels

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum